Vacances à l’étranger ? Ce que le consulat peut ou ne peut pas faire pour vous…

C’est l’été dans l’hémisphère nord, et une odeur de vacances flotte dans l’air… Pour tous ceux qui entendent prendre le large, on s’est dit qu’une petite piqûre de rappel sur ce que le consulat peut (ou ne peut pas) faire pour vous était de mise ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l’on est jamais à l’abri d’une mésaventure (perte de son passeport, vol de son sac, etc.), et que savoir à l’avance s’il sert à quelque chose de contacter le consulat vous fera gagner du temps et vous évitera de vous arracher les cheveux.

Avant votre départ, nous vous recommandons d’aller faire un tour sur la page Conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères et de vous inscrire sur Ariane, surtout si vous vous rendez dans un pays « à risque » !

Une fois à l’étranger, si vous perdez vos documents de voyage ( permis de conduire compris) ou que vous vous les faites voler, il faut dans un premier temps le déclarer au commissariat le plus proche. Ensuite, le consulat pourra :

  • Vous délivrer un récépissé qui vous sera utile pour renouveler vos documents à votre retour en France.
  • Vous établir, en cas d’urgence, un laissez-passer valable pour le seul retour en France ou un passeport d’urgence d’une validité d’un an si vous devez vous rendre dans un autre pays (après vérification de votre identité et de votre billet d’avion et paiement du tarif en vigueur).

Voilà pour ce qui relève du relativement anodin… Si malheureusement vos mésaventures vont au-delà, le consulat aura un rôle bien plus important à jouer.

  • Ainsi, en cas de difficultés financières, le service social du consulat pourra vous accompagner dans toutes vos démarches et vous indiquer le moyen le plus efficace pour que des proches puissent vous faire parvenir rapidement la somme d’argent dont vous avez besoin.
  • En cas d’arrestation voire d’incarcération à l’étranger, vous pouvez demander que le consulat soit informé. Le Consul pourra faire savoir aux autorités locales que vous êtes sous la protection consulaire de la France et s’enquérir du motif de votre arrestation. Si vous êtes d’accord, il préviendra votre famille et sollicitera les autorisations nécessaires pour pouvoir vous rendre visite. Il s’assurera ainsi des conditions de détention et du respect des lois locales. Pour vous aider judiciairement, le Consul vous proposera le choix d’un avocat qui pourra vous défendre (à vos frais).
  • En cas de maladie, d’accident grave ou de décès, le consulat pourra selon prendre contact avec votre famille afin d’envisager avec elle les mesures à prendre (hospitalisation, rapatriement, inhumation, etc.). Dans tous les cas, le consulat ne prend aucun frais en charge. On ne saurait trop vous recommander de voyager avec une assurance, rapatriement inclus.

Par contre, en aucun cas le consulat ne peut :

  • Vous rapatrier aux frais de l’Etat, sauf dans un cas d’une exceptionnelle gravité et sous réserve d’un remboursement ultérieur.
  • Régler une amende, une note d’hôtel, d’hôpital ou toute autre dépense engagée par vous.
  • Vous avancer de l’argent, du moins sans la mise en place préalable d’une garantie.
  • Intervenir dans le cours de la justice pour obtenir votre libération si vous êtes impliqué dans une affaire judiciaire ou accusé d’un délit commis sur le territoire d’un pays d’accueil.
  • Se substituer aux agences de voyage, au système bancaire ou aux compagnies d’assurance.
  • Assurer officiellement votre protection consulaire si vous possédez aussi la nationalité du pays dans lequel vous voyagez.

Voilà ! En sachant tout ça, vous pouvez maintenant partir l’esprit tranquille ! Bonnes vacances ! 😎 📷

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Site Menu