Bien préparer son embauche en contrat local

Tout salarié du secteur privé peut être amené à exercer son activité professionnelle à l’étranger. En ce qui concerne son contrat de travail, plusieurs statuts sont possibles : le détachement, l’expatriation, ou le contrat local. Ce dernier est moins contraignant pour les entreprises, notamment financièrement, ce qui en fait le statut le plus répandu : près de 80% des travailleurs expatriés bénéficient d’un contrat local. Du côté des salariés, certaines précautions sont à prévoir.

Tout d’abord, se renseigner sur le droit du travail local est essentiel car c’est à cette même législation que sera rattaché votre contrat. Aussi, les questions telles que la durée légale du temps de travail, ou bien la couverture en cas de licenciement, seront probablement différentes. À noter, si c’est votre entreprise actuelle qui vous propose une mobilité en vous faisant signer un contrat local avec l’une de ses filiales à l’étranger, vous pourrez demander, en cas de licenciement par la filiale, à être rapatrié et réintégré au sein de la société-mère en France (article L. 1231-5 du Code du travail). 

De même, en contrat local, vous dépendrez du régime de sécurité social de votre pays d’accueil et non plus du système français : plus d’assurance maladie ni de cotisation retraite. Assurez-vous d’avoir une couverture qui vous convient, ou s’il vous faut envisager une mutuelle complémentaire. Au sujet des retraites, les procédures diffèrent si votre pays d’accueil est membre de l’UE (ou de l’AELE), ou non. Informez-vous pour savoir s’il est possible de cotiser sur place, si vos trimestres peuvent être décomptés en France etc. 

D’autre part, en ce qui concerne les indemnisations chômage, il existe là aussi plusieurs cas distincts. Vous pourrez éventuellement bénéficier de l’indemnisation chômage locale à condition de rechercher un nouveau poste dans votre pays d’accueil. Les indemnisations françaises ne vous seront accordées que pendant 3 mois, à condition d’avoir travailla dans un pays de l’UE ou de l’AELE. 

Enfin, pensez à prendre certains facteurs en compte lors de la négociation de votre rémunération. Le niveau de vie local n’est pas nécessairement le même qu’en France. De plus, les cotisations sociales peuvent être prélevé à la source, ainsi votre salaire peut être net de charges sociales et impôts.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Menu