Interview d’Alexandra à Montréal (Canada)

2016-09-21-photo-00000074

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours ? 

Je m’appelle Alexandra, j’ai 25 ans et je vis à Montréal. Née au Canada de parents français, j’ai la double nationalité franco-canadienne et je suis imprégnée de ces deux cultures. J’ai grandi au Canada mais j’ai fait toute ma scolarité au Lycée français de Montréal (le collège international Marie de France). Après mon bac, j’ai décidé de poursuivre mes études à Paris pour connaître un peu mieux cette ville même si je venais en France régulièrement pour les vacances. J’ai donc intégré l’université Assas (Paris 2) pour y faire des études de droit. Rentrée au Québec, je viens de réussir l’examen du Barreau du Québec (l’examen de l’ordre des avocats).

Comment vis-tu ta binationalité depuis le Canada ? Peux-tu partager tes sentiments sur tes deux pays ? 

2016-09-21-photo-00000085Être binational au Canada n’a rien d’exceptionnel ! C’est un pays issu de l’immigration. D’ailleurs, une grande partie de mes amis et connaissances ont deux, voire trois nationalités. Mais il y a quelques subtilités du langage qui peuvent poser problèmes au début et peut donner lieu à des situations comiques :

À titre d’exemple:
– Monsieur (à 11h30): Je t’invite à dîner? Je passe te prendre.
– Monsieur (à midi): Je suis devant chez toi, tu descends?
– Mademoiselle: Eumh… je ne comprends pas, tu ne voulais pas dîner ? Je suis en train de déjeuner avec une copine là…
– Monsieur : comment ?… tu prends ton déjeuner bien tard, j’ai pris le mien à 8h ce matin…

À prendre en note pour les futurs arrivants:
petit déjeuner = déjeuner ; déjeuner = diner ; diner = souper

En France par contre, être binational est quelque chose de moins fréquent. Quand je dis que je viens de Montréal, on me dit : ”Ah bon ? Mais t’as pas l’accent !” Et 10 minutes plus tard: ”Tu peux nous faire l’accent ? Tu peux dire ”mon mari René” avec l’accent québécois ?” (CF: le mari de Céline Dion)
Plus sérieusement maintenant. N’ayant pas grandi en France, il me manque quelques références culturelles (blagues, émissions de télé, radio, personnalités…).

Avec ton expérience, quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un Français souhaitant s’expatrier à Montréal ?

Avant de s’expatrier, et ce, quelle que soit la destination, je recommanderais de passer quelques mois dans le futur pays d’accueil. Dans le cas du Québec, il me semble important de connaître le climat, notamment les hivers par -40 degrés (moustache congelée pour les messieurs, cils congelés pour les dames, bancs de neige devant sa porte d’entrée… difficile de sortir), et les printemps qui durent 3 jours.

 

Si tu devais emporter une chose de la France vers le Canada, que prendrais tu ? Et inversement ? 

DU CANADA VERS LA FRANCE :  un peu de neige et de bonne humeur (les Français râlent tout le temps!)

DE LA FRANCE VERS LE CANADA : du fromage et du vin pas cher (à Montréal le Conté coûte plus de 50$ le kilo!)

Enfin, quels sont les bons plans de Montréal ? 

– le Mont Royal (magnifique vue sur le centre-ville)
– la cabane à sucre (rendez-vous annuel des québécois)
”la Banquise” (restaurant qui fait l’une des meilleures poutines de Montréal)
– l’ambiance festive du Vieux Montréal
– le Musée des Beaux Arts
”la Ronde” (parc d’attractions)
– l’Oratoire Saint-Joseph
– le Festival de Jazz
–  les baleines de Tadoussac
–  les feuilles rouges d’automne

Related Posts

1 Comment

  • horgues-debat Posted at 6 octobre 2016 at 7 h 25 min Reply

    Salut à toi: oui , belle initiative tu as eu là !!! de mon coté, aussi bi-national, et arrivé au QUEBEC en 1997, 20 ans très bientôt; et franchement trop marrant tout ce qu’on peut dire aux “touristes” français; idem pour moi que toi; ici, d’abord on me prend toujours pour un BELGE !!!! quant aux Français que je rencontre, souvent surpris de même mots existants mais ne voulant pas dire la même chose du tout !!!:
    Non, je ne parlerais pas des “GOSSES,les blondes, chars”et compagnie…; je ne te parle même pas des;
    “tu viens-tu, on y a-tu, tu m’aimes tu” et j’en passe tellement; seule chose a éviter: les sacres !!!; pas capable d’entendre cela; surtout 10 fois en 1 minute !!! mais la culture est aussi différente, et OH QUE OUI, ICI , ils sont moins raleurs (chialeux !!!): de tte façon, c’est internationnallement connu qu’on a cette réputation, nous les FRANCAIS; a chacun ses bons et moins bons cotés !!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Menu