Interview de Mehdi à Shanghai

  • Anne-Claire
  • Category Asie, Interviews

Qui es-tu et comment as-tu atterri en Chine ?

Je suis Mehdi. Après l’obtention d’un Master  Système d’Information en 2009, j’ai trouvé un poste en VIE dans une entreprise du  Groupe Valeo, basée à Foshan, ville située au sud de la Chine,à la périphérie de Canton (Guangzhou). C’était pour moi l’occasion de découvrir un autre pays et d’avoir une première expérience à l’international. J’ai foncé.

Aujourd’hui, je travaille à Shanghai, pour un groupe de retail français, spécialisé dans la lingerie. J’apporte mon soutien à un bureau d’achat par la mise en place d’outils informatiques et de mesure de performance.

 

Quelles sont les difficultés auxquelles tu as dû faire face lors de ton installation et depuis que tu vis a Shanghai ? Avec ton expérience, quel(s) conseil(s) donnerais-tu a un Français souhaitant venir s’installer à Shanghai ?

S’installer à Shanghai ne présente pas de grandes difficultés. Mais il existe une multitude de choses pratiques qui ne se déroule pas comme en France, ce qui peut dérouter. Il faut simplement en avoir conscience et s’y adapter.

La location d’un appartement est plus simple ici qu’en France. Il n’est pas nécessaire de transmettre pléthore de documents administratifs, contrats de travail et autres garanties. Ce qu’il faut, c’est de l’argent. Si l’on a de quoi payer la location et la caution sur le champ, on peut emménager du jour au lendemain. Attention, certains propriétaires peuvent demander jusqu’à 6 mois de caution. Une fois installé dans son appartement, il faut encore s’enregistrer auprès d’un bureau de police avec son passeport et son contrat de bail. C’est une obligation légale.

Pour les longues distances, mieux vaut privilégier le taxi, neuf fois moins cher qu’en France. Sur les petites distances, il est coutume d’utiliser son scooter électrique (vous pouvez en trouver à l’achat à partir de 250 euros) ou de louer un vélo via l’application mobile Mobike (la plus populaire), sorte d’Uber pour vélo.

En Chine, Internet ne fonctionne pas comme en France. Les réseaux sociaux tels que Facebook ou Youtube ne sont pas accessibles sans VPN (Virtual Private Network). Vous pouvez obtenir des VPN sur les sites suivants : astrill.com, vpnninja.com ou encore Expressvpn.com. Vous pourrez alors surfez librement sur les réseaux depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone.

Pour vos communications, oubliez-donc Messenger. Il dépend de Facebook, et est par conséquent, inaccessible sans VPN. En Chine, choisissez Wechat. En plus de vous offrir les mêmes services que Facebook (mur d’actualité, publication de statuts, discussions privées ou groupées) Wechat met à votre disposition un porte-monnaie électronique qui peut être lié à votre compte bancaire. Vous pouvez sans difficulté aucune payer vos factures d’électricité, de gaz, et d’eau, acheter du pain ou encore régler une facture de restaurant avec Wechat.

 

Qu’est-ce qui vous a le plus agréablement surpris en chine, en particulier, à Shanghai ?

Ce qui est agréable à Shanghai, c’est la facilité qu’il y a d’entreprendre. Les Chinois sont vraiment orientés Business. Ils ne se perdent pas dans un formalisme trop lourd et vont à l’essentiel. Une entreprise démarre bien plus vite et facilement en Chine qu’en France.

D’après une expression : « les Américains lancent une idée de business, les Chinois la copient, les Français la régulent ». Aujourd’hui, les Chinois ne sont plus des copieurs mais des leaders dans plusieurs secteurs.

 

Qu’est-ce qui vous manque le plus et le moins de la France ?

Ma famille et mes amis me manquent évidemment, mais également la qualité de l’air, de la nourriture, et de l’internet bien sûr ! Par ailleurs, en France, des lois énonçant le droit à la déconnexion ont été promulguées, lorsqu’en Chine, les nombreuses heures supplémentaires ne sont que rarement payées. L’expatriation vous rappelle à quel point la vie peut être douce en France.

Ce qui me manque le moins est la négativité des Français. Nous sommes d’ailleurs très mal perçus à l’étranger. On nous juge condescendants et râleurs. A chaque nouvelle rencontre, j’essaie de tordre le cou à ces préjugés, mais ce n’est pas évident.

 

Quels sont vos bons plans à Shanghai ?

Sur Shanghai, les bons plans sont nombreux !

Vous pouvez commander de la nourriture importée directement d’Amérique du Sud (viandes et poissons) auprès d’un importateur, payé via Wechat. La nourriture est livrée chez vous à l’heure qu’il vous convient.

Si vous êtes fêtards, de nombreux événements et soirées sont organisés, dans lesquels l’alcool est gratuit. Et le week-end, vous trouverez sans difficulté des endroits sympas pour bruncher à des prix très abordables et offrant beaucoup de choix.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.