INFOS PRATIQUES

Transports et communication Australie

    • Qualité du réseau internet : bonne
      Les principaux fournisseurs d’accès à internet sont Vodafone, Optus et Telstra. Les offres et tarifs varient en fonction des types de connexion.  Les opérateurs pratiquent des plafonds d’utilisation et les offres illimitées sont encore rares, ils peuvent également proposer des limites d’usages plus ou moins élevés en fonction des heures creuses et des heures pleines. L’engagement est de 12 ou 24 mois ce qui peut poser problème pour les personnes en séjour de courte durée (étudiants, PVtistes, stagiaires, etc.).De plus du fait de son immense territoire, certains endroits reculés n’ont pas accès à internet ou à vitesse très réduite. Le National Broadband Network (NBN), introduit en 2009, est en cours de développement pour remédier à ce problème.De nombreux lieux publics, tels que les centres commerciaux, les bibliothèques, les cafétérias, les parcs et certains cafés/restaurants, offrent une connexion au Wifi gratuite.
    • Qualité du réseau mobile : bonne
      Le marché de la téléphonie en Australie ressemble à celui de la France avec le choix entre des abonnements avec un engagement de 12 à 24 mois ou des cartes prépayées sans aucun engagement. Les principaux opérateurs sont Telstra qui est l’opérateur historique, l’équivalent pour nous de Orange, Optus l’équivalent à Bouygues en moins cher, Vodafone l’équivalent de SFR, Orange, Three et Virgin Mobile. Il existe également des opérateurs indépendants qui peuvent proposer des offres intéressantes. Il est important de noter que les forfaits sont construits différemment en Australie. Au lieu d’avoir des forfaits au temps (1h, 2h, etc.) comme en France, en Australie cela fonctionne avec une sorte de « cagnotte ». Par exemple, pour 60 AU$ par mois vous aurez 500 AU$ de communication et 4 giga d’internet en sachant que chaque appel et SMS a un coût qui se décompte de la cagnotte.Comme pour un internet, le réseau mobile est développé mais certaines zones peuvent être non couvertes en raison de l’étendue du territoire.
    • Validité de permis de conduire français :
      – Si vous entrez dans le statut de visiteur temporaire (touriste, travailleur temporaire, étudiant, …) et que vous détenez un permis français, vous n’avez pas à obtenir un permis de conduire australien. Vous pouvez conduire avec votre permis français si vous avez une traduction officielle en anglais ou si vous êtes en possession de votre permis international.
      – Si vous avez le statut de résident permanent, vous pouvez circuler avec votre permis de conduire français pendant une période limitée de 3 mois puis passer votre permis de conduire australien. Guide du permis australien.
    • Réseau routier : Le réseau routier est de bonne qualité et bien développé. L’Australie compte plus de 810 000km de routes nationales dont la majorité sont des routes rurales à faible trafic. Dans les régions reculées, certaines routes sont des pistes sur lesquelles il est recommandé d’utiliser un 4×4.
      La vitesse est limitée à 40-60km/h dans les villes et 100-110km/h selon les Etats sur les grandes routes et autoroutes (seule exception dans le Territoire du Nord où la limitation de vitesse est à 130km/h).
      Le permis international est obligatoire et l’âge limite pour la location d’une voiture est 21 ans.
      Attention : Conduite à gauche. De plus, hors des agglomérations il faut être vigilant par rapport à la présence d’animaux aux abords des routes.
    • Réseau aérien : L’avion représente le moyen de déplacement le plus rapide et le plus adapté à l’échelle de ce pays-continent, mais qui peut se révéler onéreux. Le réseau permet d’assurer la liaison entre les villes principales puisque le pays dispose de 18 aéroports. Les capitales d’État sont particulièrement bien desservies et à fréquence élevée. La pratique d’achat du billet en ligne est très généralisée et permet de bénéficier de réductions.L es principales compagnies aériennes sur le territoire sont : Quantas, Jet Star et Virgin.
      Les aéroports les plus importants du pays sont :

      • Sydney : l’aéroport Sydney-Kingsford Smith est l’aéroport le plus fréquentés du pays.
        Pour vous rendre en ville depuis l’aéroport, le moyen de transport le plus rapide est le train Airport Link qui permet de rejoindre le centre ville en 13 minutes.
        Des stations de taxis sont également disponibles à la sortie de chaque terminaux, le trajet pour Sydney coûte environ 45 à 55$ australien. Il est possible d’effectuer une réservation auprès de l’une des compagnies de taxi.
      • Melbourne : l’aéroport de Melbourne est le deuxième plus grand aéroport d’Océanie.
        Le moyen le plus rapide de vous rendre en ville est le Skybus dont les bus partent des terminaux 1, 3 et 4, et relient la station Southern Cross en 20 à 30minutes. Ils circulent tous les jours 24/24h. Les billets (tarif normal 18$) peuvent être achetés en ligne ou directement à l’aéroport.  Une connexion Wifi est disponible gratuitement dans les bus.
    • Réseau ferroviaire : l’Australie dispose de quelques 41 000 km de voies ferrées mais le train est un moyen de transport peu prisé par la population, il n’est ni rapide ni bon marché. Dans les régions urbaines, sur des courts trajets, les réseaux de trains de banlieue sont par contre très pratiques.
      En Australie, le voyage en train s’effectue via deux grandes lignes intercontinentales gérées par la Great Southern Railway :

      •  l’Indian Pacific entre Sydney et Perth (via Adelaïde),
      •  le Ghan entre Adelaide et Darwin (via Alice Springs).Il y a également une ligne régionale : l’Overland (entre Melbourne et Adelaide).
      • Par ailleurs, le réseau CountryLink, qui couvre trois Etats (NSW, VIC, QLD), offre la possibilité aux visiteurs étrangers de voyager en bénéficiant de différents forfaits (travel passes).
    •  Réseau de bus : moyen de transport le plus économique et qui bénéficie d’un réseau étendu. Les bus sont modernes et confortables, mais certains trajets peuvent être très longs en raison des distances.
      La principale compagnie nationale est Greyhound Australia qui couvre l’ensemble du territoire et propose des forfaits avantageux. D’autres compagnies ont également un réseau développé comme : Premier Motor Service, Premier Stateliner, Firefly Express, etc.
      D’autres compagnies ont développé des produits spécifiques pour les « backpackers »  avec des parcours spécifiques par région.
  • Scolarité Australie

    • Système scolaire local : la scolarisation des enfants est obligatoire de 6 à 15 ans. Comme en France les écoles sont publiques ou privées. Les premières sont gratuites et les secondes sont payantes et peuvent coûter très cher.
      Le système éducatif australien relève essentiellement de la compétence des États et des Territoires et non du gouvernement fédéral. Il suit le modèle à trois niveaux qui comprend l’enseignement primaire (primary schools), suivi par l’enseignement secondaire (middle school /high schools, collèges et lycées) et l’enseignement supérieur (universities et/ou TAFE Colleges, universités et Instituts Supérieurs d’Enseignement Technique).
      En ce qui concerne le rythme scolaire, l’année scolaire en Australie varie selon les institutions, mais va généralement de fin janvier jusqu’à la mi-décembre

    MELBOURNE :
    Ecole française de Melbourne de la grande section de maternelle à la 6ème
    Ecole maternelle de Melbourne

  • Santé et sécurité sociale Australie

    • Qualité des structures hospitalières : L’infrastructure hospitalière est excellente.
      Les personnes doivent toutefois être en mesure de payer les frais médicaux afférents. Il est fortement conseillé aux voyageurs de se munir d’une assurance qui couvre les soins médicaux, les frais d’hospitalisation, d’ambulance et de rapatriement sanitaire ainsi que les litiges en cas d’accidents.
      Liste des hôpitaux recommandés par le MAEDI
    •  Numéros d’urgence :
      – Urgences médicales : 000
      – Police fédérale : 131 44 / sauf pour le Victoria : 03 9247 66 66
    • Système de sécurité sociale local : Il est important de mentionner que les avantages versés par la sécurité sociale ne sont pas comparables à ceux offerts en France et ne correspondent qu’à un minimum vital. Le financement de la sécurité sociale proprement dite, laquelle exclut les risques professionnels, est assuré uniquement par les impôts. II n’existe pas de cotisations salariales ou patronales prévues à cet effet.
      Le système de santé australien est de bonne qualité. Tout salarié souscrit d’office au régime fédéral d’assistance médicale appelé Medicare pour lequel le gouvernement prend en charge une part importante des frais. De ce fait, toutes les personnes résidant en Australie disposent d’une couverture médicale et hospitalière de base. Les cotisations sont prélevées par l’Etat directement sur les salaires. Depuis peu, le résident temporaire ne peut plus bénéficier de ce régime, il faut pouvoir justifier d’au moins deux de résidence pour en bénéficier. Les résidents temporaires peuvent s’assurer mais auprès de caisses privées.

      Le système de santé australien comprend différentes sortes de prestations médicales :

      – des médecins généralistes (general practitioner (GP) ou family doctor) ;
      – des spécialistes (specialist doctor) (à noter que c’est le médecin généraliste qui vous oriente vers un spécialiste)
      – des hôpitaux publics (public hospital) dont les soins sont gratuits avec Medicare ;
      – des hôpitaux privés (private hospital) dont les soins sont payants et indépendants de Medicare ;
      – des centres de santé communautaires au niveau local (centre for primary health care and equity). Une liste de médecins français en Australie est mise en ligne sur le site Internet de l’ambassade de France en Australie

      Les résidents temporaires, y compris les étudiants et les touristes, ne bénéficient d’aucune couverture médicale et hospitalière. Il est donc vivement recommandé :
      – aux Français ayant le statut de résidents temporaires : d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger ou de prendre une assurance privée lors de leur arrivée en Australie. Cette caisse vous permet également de cotiser à l’assurance volontaire vieillesse. Voir ci-dessous la rubrique ” le fonds de pension (retirement plan or superannuation) “.
      – aux étudiants français sont tenus de prendre, avant leur entrée sur le territoire, une couverture sociale appelée Overseas Student Health Cover ou OSHC. Elle participe à la prise en charge des soins de santé et d’hospitalisation. L’adhésion à OSHC est payante et est disponible auprès, par exemple, de l’organisme Medibank Private, qui est le plus important assureur santé d’Australie. Il est également possible d’adhérer à un des organismes français d’assurances médicales.

     

  • Liens avec la France – Australie 2

  • Travail et logement Australie

  • Cadre légal du travail

    Le marché du travail du travail en Australie est dynamique avec un taux de chômage plutôt faible. Il faut être en possession d’un permis de travail pour exercer sur le territoire. Pour les personnes en possession d’un visa vacances-travail, le visa limite la durée d’un emploi à 6 mois maximum ce qui limite les possibilités d’emplois.

    • Salaire minimum :
      – 16,87 AUD/jour (11,65€)
      – 640,90 AUD/semaine (443€)
    • Temps de travail par semaine : 38h/semaine
    • Durée de période d’essai : 1 mois
    • Rémunération, avantages et impôts : la plupart des employés perçoivent un salaire fixe mais sont éligibles à d’autres avantages dont la retraite complémentaire, des bonus, une voiture ou des indemnités.
    • Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche
    • Sites utiles :
      – www.seek.com.au
      www.jobsearch.com.au
      – 
      www.mycareer.com.au
      – jobsearch.gov.au
      – 
      www.apsjobs.gov.au

     

    Logement

    •  Coût du logement : Le coût de la vie en Australie est cher, particulièrement en ce qui concerne le logement. En moyenne la location d’un studio coûte entre 180 et 300 AUD par semaine et un trois pièces entre 190 et 500 AUD par semaine.
    • Contrat de location : le loyer est payé à la semaine.
      Il faut savoir que le prix de la location est à la semaine et que l’agence vous demandera une caution représentant environ 4 à 6 semaines de loyer. Il est généralement demandé lors du dépôt de votre dossier de mentionner les noms de plusieurs personnes de votre connaissance. L’agence les contactera par téléphone avant de vous faire signer le bail. Demandez un bail plus long que 6 mois pour vous assurer que le montant du loyer restera le même. Comme en France, un état des lieux doit être fait avant d’emménager.
  • 1 Comment

    • garel_vincent
      garel_vincent Posted at 13 février 2016 at 15 h 42 min Reply

      Ce site est très intéressant. Intuitif, agréable à naviguer, plein d’informations intéressantes, etc. Bravo !

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu