AUTRICHE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transport et communications AUTRICHE

    • Qualité réseau internet : excellente. L’Autriche a un large éventail de fournisseurs d’accès à internet, parmi lesquels on peut citer UPC, Tele2, A1 Telekom, et T-Mobile.
    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis de conduire français est reconnu dans les pays de l’Union Européenne. Attention cependant, les certificats provisoires (“feuille jaune”, etc) ne sont pas reconnus à l’étranger.
    • Réseau routier : l’Autriche dispose d’un réseau routier en très bon état. Les autoroutes ainsi que les voies express (Autobahn et Schnellstrass) sont payantes, via une vignette à payer et apposer sur le véhicule. La vignette s’achète dans la plupart des station-services et les bureaux de tabac autrichiens, ainsi qu’aux frontières. Des tunnels permettent d’éviter certains cols de montagne, et sont soumis à une taxe supplémentaire. Tous les postes-frontières sont ouverts 24/24. La chaîne de radio Ö3 diffuse toutes les 1/2 heures des informations sur l’état du trafic en Autriche et sur les principaux axes des pays voisins
    • Réseau ferroviaire : l’Autriche dispose d’un réseau ferroviaire très étendu (près de 5700 km de voies ferrées) et performant, géré par la compagnie nationale des chemins de fer ÖBB. Ce mode de transport est très coûteux, mais de nombreuses possibilités de tarifs réduits existent.
      Un train à grande vitesse, Railjet, relie les principales villes d’Autriche entre elles, mais également à l’Allemagne, la Hongrie, la Suisse et la République tchèque à une vitesse maximale de 230 km/h.
    • Réseau de transports urbains : Vienne est la seule ville autrichienne, à l’exception de Serfaus (Tyrol) à être équipée d’un métro. Des trains de banlieue (REX) relient la capitale aux villes environnantes.
      La plupart des villes disposent d’un réseau de tramways ou de bus, lesquels sont relayés par quelques bus de nuit. À peu près partout, tramways et bus circulent de 5h à 23h ou minuit.
    • Réseau de cars : les itinéraires ferroviaires autrichiens sont très souvent complétés par un service d’autocars. La principale compagnie est Postbus. L’autocar est souvent le seul transport en commun dans les régions montagneuses les plus inaccessibles. Les horaires de chaque ligne de bus sont en principe disponibles gratuitement aux gares routières locales et aux offices du tourisme.
    • Réseau maritime : l’Autriche dispose d’un réseau de transport de voyageurs, sur le Danube, entre Vienne et les régions de Basse et Haute-Autriche. Ce mode de transport, qui permet d’admirer les paysages autrichiens, est privilégié par les touristes.
  • Scolarité AUTRICHE

    • Système scolaire local : en Autriche, l’école est obligatoire de 6 à 15 ans, et gratuite dans les établissements publics. La scolarité s’organise comme suit :
      • L’école primaire (Volksschule), de 6 à 10 ans ;
      • L’école secondaire est divisée en deux filières. L’enseignement secondaire général (Allgemeinbildende höhere Schule ou AHS) ou le « collège » (Hauptschule).
        L’enseignement général (de 10 à 18 ans) comporte deux cycles de 4 ans. Après la fin du premier cycle, l’élève choisit entre un deuxième cycle général ou professionnel, tous deux sanctionnés au bout de 4 ans par le baccalauréat, ouvrant à l’élève l’accès à l’université.
        S’il choisit le collège, l’élève peut à la fin des 4 années, suivre un enseignement polytechnique d’un an, après lequel il peut commencer une formation professionnelle dans une entreprise, complétée par un enseignement à l’école professionnelle (Berufsschule).
    • Écoles françaises :
      VIENNE : Lycée français de Vienne, de la petite section à la classe préparatoire économique et commerciale 2ème année.
    • Associations subventionnées par le dispositif Flam :
      • DORNBIRN – VORARLBERG : l’association Les petits fadas du français accueille les enfants bilingues dès l’âge de 3 ans pour des activités ludiques et un enseignement des bases de l’expression orale et écrite.
      • VIENNE : l’association FLAM VIENNE.
  • Santé et sécurité sociale AUTRICHE

    • Qualité des structures hospitalières : excellente. Les soins de santé en Autriche sont de qualité, et un vaste réseau d’hôpitaux et de médecins couvre les régions les plus reculées du pays. Les hôpitaux publics sont bien souvent à la pointe de la technologie médicale. Les soins sont chers, mais remboursés dès lors qu’ils sont effectués dans un hôpital conventionné par la sécurité sociale autrichienne. La liste des hôpitaux conventionnés à Vienne est disponible sur le site de l’ambassade de France.
    • Numéros d’urgence :
      • Pompiers : 122
      • Police secours : 133
      • Secours en montagne : 140
      • SOS Médecin : 141
      • Ambulance : 144
      • Renseignements : 16
    • Système local de sécurité sociale : en Autriche, la sécurité sociale est gérée par 22 organismes publics à gestion autonome. L’assurance sociale obligatoire dépendant de l’emploi exercé, les assurés n’ont pas le libre choix entre les organismes d’assurance. Deux systèmes coexistent : l’un pour les salariés, l’autre pour les travailleurs indépendants.Concernant les travailleurs salariés, c’est l’employeur, avant leur prise de fonction, qui se charge de procéder à leur affiliation auprès de la caisse d’assurance maladie régionale compétente (Gebeitskrankenkasse). Les prestations de la sécurité sociale : maladie, maternité, accidents du travail, maladies professionnelles, pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès. L’assurance chômage, également automatique, est gérée par une centaine de bureaux régionaux. Enfin, en principe, toutes les personnes résidant de manière habituelle en Autriche, ayant à charge au moins un enfant séjournant régulièrement en Autriche, ont droit aux prestations familiales.

      La sécurité sociale des travailleurs indépendants est gérée par l’Institution d’assurance sociale des travailleurs indépendants (SVA). Une distinction est opérée entre les travailleurs industriels et commerçants (Gewerbetreibende, Gesellschafter), et les free-lances et travailleurs dits « Nouveaux indépendants » (Freiberuflicher et Neue Selbständige). Pour certains risques, des dispositifs différents peuvent s’appliquer à chacun de ces groupes. L’assuré verse ses cotisations trimestriellement auprès de la SVA. Il peut souscrire une assurance chômage volontaire.

      Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : la protection sociale locale en Autriche.

  • Liens avec la France – AUTRICHE

  • Emploi et logement AUTRICHE

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : il n’y a pas de salaire minimum légal en Autriche. Ce sont souvent les conventions collectives qui prévoient un salaire minimum par branche d’activité.
    • Durée légale du temps de travail : 40h/semaine.
    • Informations complémentaires : en Autriche, le contrat de travail (Arbeitsvertrag) n’est pas soumis à une forme précise. Il est préférable d’avoir un document écrit, et si le contrat est conclu oralement, l’employeur doit remettre une attestation de fonction (Dienstzettel) à l’employé dans un délai d’un mois à compter de la prise de fonction. Dans ce cas, certaines informations doivent figurer, telles que les horaires et le lieu de travail, la durée du contrat, la durée de la période d’essai (maximum 6 mois), la durée de préavis (si CDI)…Congés payés : 25 jours par an.

      Certificat de résidence (Anmeldebescheinigung) et résidence permanente s’obtiennent respectivement passé un délai de 3 mois et 5 ans dans le pays.

    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche.

    Logement

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : en  Autriche, le montant du loyer de la plupart des appartements en location est réglé par la loi sur le bail à loyer (Mietrechtsgesetz). Cette loi ne s’applique pas aux maisons individuelles. Les charges représentent environ 25% du loyer net et s’ajoutent à celui-ci.Le prix d’un appartement 1 chambre varie de 500 euros (périphérie) à 630 euros (centre ville). Le prix d’un appartement 3 chambres varie de 980 euros (périphérie) à 1330 euros (centre).
    • Contrat de location : la durée type du contrat de location en Autriche est de 3 ans. La caution est d’usage, et va de 1 à 3 mois de loyer. Avant la signature du contrat de bail, il est recommandé de le faire vérifier par un organisme spécialisé (Association des locataires, union de défense des locataires…). La démarche est payante, mais permet de vérifier les clauses du contrat, et notamment que le calcul du loyer est équitable. En effet, si le propriétaire ne respecte pas la loi sur les loyers, le locataire peut exiger qu’il soit revu à la baisse auprès du Médiateur ou du Tribunal.Le contrat de location doit désigner nommément le locataire et le propriétaire et lister tous les locaux annexes inclus dans la location (par exemple un garage, une cave…) et les objets loués. De plus, il doit préciser le loyer total (loyer de base et charges) et, dans le cas d’une location temporaire, la durée de la location.

      Le bail peut être résilié par le locataire comme le propriétaire, en respectant le préavis légal ou stipulé dans le contrat.

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu