LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transports et communication Brésil

    • Qualité du réseau mobile : moyenne même en centre ville. Vous avez le choix entre les cartes prépayées ou les abonnements au mois. Il est recommandé, lorsque vous venez d’arriver, d’opter pour les cartes prépayées car elles nécessitent moins de formalités. Il faudra toutefois, la plupart du temps, présenter son numéro CPF (Cadastre de Personne Physique / informations pour l’obtenir ici), qui sert également pour de nombreuses démarches : ouverture de compte, certains achat… A contrario, pour un abonnement, il sera nécessaire de fournir plusieurs informations : CPF, contrat de location, fiche de paie, facture de télévision ainsi que d’autres documents officiels (cela varie en fonction des opérateurs). Les principales compagnies sont : Claro, Tim et Vivo.
    • Qualité réseau internet : moyenne mais tend à s’améliorer. Le haut débit se développe de plus en plus au Brésil. Plusieurs types de connexions existent en fonction de ce qu’elles proposent : commutation de ligne téléphonique (le plus lent mais moins contraignant en terme de formalités), l’ADSL ou le modem portable sur clé USB. Les principaux fournisseurs sont Embratel, Sercomtel, Terra et UOL. A savoir qu’en plus de son CPF, il faudra fournir son RNE (Registro Nacional de Estrangeiro)
    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis de conduire français est valide ainsi que le permis international.
    • Réseau routier : l’état des routes est globalement bon pour les axes principaux mais il faut se méfier des nids de poule même sur les routes goudronnées. Les routes secondaires sont dans un état moyen. La voiture est un des moyens les plus utilisés au Brésil. Le pays compte plus de 1,8 millions de km de routes dont plus de 160 000 km sont goudronnées. Les autoroutes payantes et voies rapides sont plutôt rares et globalement l’état de celles-ci varie en fonction des régions du pays. Il est vivement déconseillé de rouler la nuit.
    • Réseau aérien : En raison des distances et du faible coût, l’avion est le moyen le plus utilisé au Brésil pour relier deux villes. Il y a trois aéroports internationaux (São Paulo, Rio de Janeiro et Brasília) et de nombreux gros aéroports (Recife, Porto Alegre, Fortaleza, Belém…). Les deux principales compagnies sont la TAM et GOL.

    SAO PAULO

    • L’aéroport international de São Paulo/Guarulhos Governador André Franco Montoro est le premier aéroport du Brésil et de l’Amérique du Sud. Il se situe à 25 km au nord-est du centre-ville. Pour y accéder, il convient de suivre la Route Nationale Presidente Druta depuis l’aéroport.
      Plusieurs transports en commun permettent sinon de rejoindre le centre-ville et les alentours de l’aéroport :
      – l’Airport Bus Service EMTU permet d’accéder à Aeropuerto de Congonhas, Praça da República, Terminal de Tietê, Terminal de Barra Funda, Itaim Bibi, circuito de hoteles Paulista/Augusta et la station de metro Tatuapé.
      – le Transurban Guarulhos permet également de relier le centre en empruntant la ligne 331.
      Plus d’informations sur le réseau des bus : ici– En métro, la station la plus proche de l’aéroport est la ligne 1 (bleue) à Tietê. Il faut prendre un bus afin de s’y rendre. D’autres stations sont accessibles en bus depuis l’aéroport : Barra Funda (ligne 3, rouge), República (ligne 3, rouge) et Tatuapé (ligne 3m rouge).
      Pour chaque moyen de transport, il convient de prévoir un trajet d’une durée approximative de 30 à 50 minutes.

    RIO DE JANEIRO

    • L’aéroport international de Rio de Janeiro Galeão est le deuxième aéroport du pays.  Il se situe à 20 km au nord du centre-ville. Afin d’y accéder par la route, il convient d’emprunter la Via Expressa Presidente João Goulart ou de suivre les indications suivantes : ici
      Deux lignes de bus rapides de la BRT permettent de rejoindre le centre-ville : le TransCarioca Expresa qui relie le terminal Alvorada à la station de métro Vicente de Carvalho. La seconde ligne est le TransCarioca qui opère un trajet comptant 47 stations et 5 terminaux. Il se situe à la porte H du Terminal 1 et à la porte D du Terminal 2 et fonctionne 24h/24.

      Enfin, plusieurs services de minibus spéciaux et de minibus publics relient plusieurs points de la ville : retrouvez les ici

    BRASÍLIA

    • L’aéroport international de Brasília Juscelino Kubitschek est l’un des plus modernes du pays. Il se situe à 15 km au sud du centre-ville. Pour y accéder par la route, il convient d’utiliser les services de l’Ônibus executivo qui relient l’aéroport à Esplanada dos Ministérios, Setor Hoteleiro Norte, Centro de Convenções Ulysses Guimarães, Setor Hoteleiro Sul, pour des trajets de 30 minutes approx.
      D’autres lignes, telles que les 11, 30 et 102 de la DF/Trans desservent plusieurs points de la ville.
    • Réseau ferroviaire : le réseau ferroviaire est quasi inexistant sauf pour quelques trains de banlieues ou touristiques. Plusieurs projets de lignes à grande vitesse sont à l’étude ou en cours de réalisation.
    • Réseau de cars : le réseau de car est très bon. Confortable, ponctuel, propre et sûr ! Il existe trois types de cars pour les longues distances : convencional (moins confortable), executivo et leito (plus confortable mais plus cher que l’avion en général). Chaque ville a sa gare routière centrale où il est possible d’acheter son billet à l’avance. Pour de plus amples informations, consultez le site des infos sur le transport en bus dans le pays TransPortal et comparez le prix des billets sur ClickBus.
  • Scolarité Brésil

    • Système scolaire local : l’enseignement est gratuit à tous les niveaux et obligatoire de 6 à 14 ans.
      Le cursus scolaire brésilien est le suivant :

      • un enseignement infantile de 0 à 6 ans (de 0 à 3 ans pour les crèches, de 4 à 5 ans pour l’école préparatoire et à partir de 2 ans dans le privé) ;
      • un enseignement fondamental de 6 ans à 14 ans (obligatoire) : il se divise en un enseignement fondamental 1 et fondamental 2
      • un enseignement moyen qui dure 3 ans en moyenne jusqu’à 17 ans qui peut comprendre des programmes de préparation pour l’emploi et la formation professionnelle.

    Par la suite, en raison d’une forte demande, l’accès aux facultés et universités du Brésil tant publiques que privées est conditionné au passage d’un examen appelé « vestibular ».

  • Santé et sécurité sociale Brésil

    • Qualité des structures hospitalières : Le système de santé brésilien reflète les inégalités dans le pays où certaines cliniques privées et instituts privés peuvent fournir des soins de qualité égale voire supérieure aux pays fortement industrialisés alors que les hôpitaux publics souffrent d’un manque considérable de moyens humains et matériels. Il est recommandé de favoriser les médecins en cas de petits soucis que les hôpitaux publics.

    Liste des hôpitaux et des médecins recommandés par le ministère des Affaires étrangères pour le Brésil : cliquez ici

    Liste supplémentaire des meilleurs hôpitaux du Brésil : cliquez ici

    • Numéros d’urgence :
      • Police : 190
      • Ambulance : 192
      • Pompier : 193
    • Système local de sécurité sociale : au Brésil, la constitution fédérale pose le principe du droit à la santé pour tous et instaure un accès gratuit et universel aux services publics de santé dans les hôpitaux publics et les cliniques privées sous contrat. Le régime brésilien de santé couvre la prévoyance sociale (maladie, accident du travail, invalidité, vieillesse…), la santé et l’assistance sociale (prestations d’assistance sous condition de ressources).

    Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : la protection sociale locale au Brésil.

  • Liens avec la France-Brésil

  • Travail et logement Brésil

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : 788 BRL (260 euros/mois)
    • Durée légale du temps de travail : 44h/semaine bien que la norme dans beaucoup d’entreprises est de 5 jours de travail hebdomadaire à 8 heures par jour.
    • Informations complémentaires : L’âge de la retraite est de 60 ans pour les hommes et de 55 ans pour les femmes dans la fonction publique. Dans le secteur privé, il faut avoir cotisé 35 ans pour les hommes et 30 ans pour les femmes. Les conditions d’embauche sont souples alors que le formalisme et les contraintes de licenciement rigides.
    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche.

    Logement

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : Entre 350 et 600 euros pour un studio ou 700 et 1000 euros pour un trois pièces à São Paulo. Et à Rio de Janeiro, il faut compter entre 400 et 600 euros pour un studio ou 700 et 1000 euros pour un trois pièces.
    • Contrat de location : Les données suivantes doivent figurer dans le contrat écrit :
      • l’identité du bailleur et du preneur
      • la date de début du contrat
      • la description de tous les locaux et parties du bâtiment mis en location
      • le montant du loyer.

    Il est fortement recommandé de bien faire l’état des lieux avant de signer le contrat de location et de vérifier les conditions lors de la sortie (peintures…). Il est fortement recommandé également de passer par une agence immobilière. Les coûts de la location varient énormément mais sont en général très élevés, pensez à vous renseigner sur toutes les possibilités.

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu