BULGARIE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transport et communications BULGARIE

    • Qualité du réseau mobile : excellente.
    • Qualité réseau internet : excellente.
    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis de conduire français est reconnu dans les pays de l’Union Européenne. Attention cependant, les certificats provisoires (“feuille jaune”, etc) ne sont pas reconnus à l’étranger.
    • Réseau routier : Les routes bulgares sont en mauvais état, notamment à la fin de l’hiver, y compris en plein centre de la capitale. Une autoroute de bonne qualité relie Sofia à la frontière turque. Pour circuler sur autoroute, il faut une vignette.
    • Réseau aérien : la Bulgarie compte 4 aéroports internationaux : Sofia, Varna, Burgas, et Plovdiv. L’aéroport de Burgas effectue de stricts contrôles de sécurité, il est donc conseillé d’y arriver 2 heures en avance. 2 lignes intérieures relient Sofia-Varna et Sofia-Burgas avec la compagnie nationale Bulgaria Air.
    • Réseau ferroviaire : Les 4278 km de voies ferrées bulgares sont gérés par la Compagnie Nationale des Chemins de Fer. Le réseau couvre toutes les grandes villes bulgares et les lignes traversent toutes les frontières terrestres du pays, pour un tarif abordable. Il existe 3 catégories de train : les express (ekspressen), les rapides (barz) et les lents (patnitcheski).
    • Réseau de transports urbains : En Bulgarie, la majorité des villes ont un réseau de bus efficace et abordable. A Sofia, le réseau de transports publics est dense: bus, trams, trolleys, et métro.
    • Réseau de cars : le transport par autocar en Bulgarie est dense et bien organisé. Des autocars express desservent la plupart des grandes villes du pays, ainsi que certaines grandes villes européennes. Les billets s’achètent aux gares centrales des villes, ou sur internet pour les personnes lisant le cyrillique (Sofia, Varna, Burgas, Plovdiv et Ruse).
    • Réseau maritime : Le transport maritime concerne essentiellement le tourisme ou le commerce, sur le fleuve Danube et le long du littoral bulgare. Les horaires changent en fonction des saisons.
  • Scolarité BULGARIE

    • Système scolaire local : en Bulgarie, l’école est gratuite et obligatoire de 6 à 16 ans.
      • Jusqu’à 3 ans, l’enfant peut aller en crèche, puis de 3 à 5 ans en jardin d’enfants (public ou privé)
      • Enseignement élémentaire : de 6 à 14 ans. Ces 8 années sont sanctionnées par un diplôme d’enseignement élémentaire, qui conditionne la poursuite des études.
      • Enseignement secondaire : de 14 à 18 ans. A la fin de la 12ème année, les élèves passent des examens validés par un diplôme permettant l’accès à l’enseignement supérieur.

        NB : en Bulgarie, les connaissances sont notées sur 6.

    • Écoles françaises :
    • Associations subventionnées par le dispositif Flam : il n’y a pas d’association FLAM pour le moment en Bulgarie.
  • Santé et sécurité sociale BULGARIE

    • Qualité des structures hospitalières : elles ne sont pas satisfaisantes au regard des normes courantes en Europe. En effet, malgré des praticiens de très bonne formation, la plupart des hôpitaux et cliniques, surtout dans les zones rurales, souffrent d’un manque de moyens matériels important (manque d’équipements et d’entretien). Certains traitements spécifiques sont très difficilement disponibles.

      Une liste de médecins et spécialistes francophones et anglophones est mise à disposition par l’Ambassade de France à Sofia.

    • Numéros d’urgence :
      • Urgences / Samu : 150
      • Pompiers : 160
      • Police routière : 165
      • Police : 166
    • Système local de sécurité sociale : dans le régime bulgare de protection sociale, une distinction est faite entre les travailleurs salariés et indépendants.

      Les salariés sont couverts contre les risques suivants : maladie-maternité, invalidité, vieillesse, décès (survivants), chômage, accidents du travail et maladies professionnelles.

      Les indépendants sont couverts contre les risques suivants : invalidité, vieillesse, décès (survivants). Sur une base volontaire, ils peuvent choisir de s’assurer en plus contre les risques maladie-maternité. Ils ne peuvent pas s’assurer contre  les risques chômage, accidents du travail et maladies professionnelles.

      Le système d’assurance maladie obligatoire s’applique aux bulgares (et ressortissants de l’Union européenne) qui résident de manière permanente sur le territoire de Bulgarie. Les organismes gestionnaires sont le Fonds National d’Assurance Maladie (28 bureaux régionaux gèrent les prestations en nature), l’Institut National des Assurances Sociales (28 structures régionales gèrent les prestations en espèce des assurances maladie-maternité, vieillesse, invalidité et survivants), et l’Agence d’Assistance Sociale (gère les prestations non contributives).

      Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : la protection sociale locale en Bulgarie.

  • Liens avec la France – BULGARIE

  • Emploi et logement BULGARIE

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : le salaire minimum légal en Bulgarie s’élève à 380 Levs bulgare (environ 194 €) depuis le 1er juillet 2015.
    • Informations complémentaires : en Bulgarie, la semaine légale de travail est de 40h. Le contrat de travail, en principe à durée indéterminée, doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires : salaire, lieu de travail, horaires, durée de la période d’essai (6 mois maximum) et modalités de rupture du contrat.

      L’impôt sur le revenu et les charges sociales sont prélevés à la source. L’employeur y contribue à hauteur de 60%, contre 40% pour l’employé.

      Un salarié avec 6 mois d’ancienneté a droit à 20 jours de congés payés annuels.

      Pour les femmes, le congé maternité est de 58 semaines, pendant lesquelles elles perçoivent 90% de leur salaire. Ce congé peut ensuite être prolongé jusqu’aux 2 ans de l’enfant, avec une indemnité équivalente au salaire minimum.

    • Jour chômé hebdomadaire : dimanche.

    Logement

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : à Sofia, le prix d’un appartement 1 chambre varie d’environ 180 euros (périphérie) à 260 euros (centre). Le prix d’un appartement 3 chambres varie d’environ 350 euros (périphérie) à 470 euros (centre). Pour une ville comme Plovdiv (2ème du pays en terme d’habitants), les loyers varient entre 130 et 200 euros pour un appartement 1 chambre, et entre 215 et 315 euros pour un 3 chambres.
    • Contrat de location : en Bulgarie, le prix indiqué pour le loyer ne comprend aucune des charges que le locataire devra pourtant payer : eau, électricité, chauffage, taxe des ordures ménagères etc.

      Important : bien qu’elles soient à la charge du locataire, les factures d’eau, d’électricité, … sont toujours au nom du propriétaire. Au moment de la signature du bail, le propriétaire doit fournir les justificatifs garantissant que les factures précédant l’entrée dans les lieux sont payées, sans quoi le locataire pourra être redevable desdites factures.

      Le bail est conclu en général pour 1 ou 3 ans, avec un préavis de résiliation de 1 à 3 mois. La caution correspond à 1 ou 2 mois de loyer.

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu