EMIRATS ARABES UNIS

LES INFORMATIONS PRATIQUES

EAU – transports et communication

    • Qualité du réseau mobile : bonne
      Les deux fournisseurs principaux de téléphonie aux Emirats : Etisalat et Du. Pour les téléphones portables, il est possible de choisir un abonnement ou des cartes prépayées qui sont à acheter dans les supermarchés, les stations-services ou les boutiques du fournisseur.
      Pour les abonnements, les opérateurs proposent des tarifs qui varient en fonction des forfaits et services.
    • Qualité réseau internet : bonne
      Les deux principaux fournisseurs d’accès à internet sont, comme pour la téléphonie, Etisalat et Du. Mais de plus petites entreprises sont aussi présentes sur le marché telles que Cyberia. Ils proposent différents types de connexion allant de la connexion traditionnelle de 56kb/seconde à l’ADSL de 4Mb/seconde. Vous pouvez choisir de vous abonner ou vous pouvez choisir le modèle « broadbands » avec des cartes prépayées. Les prix pour l’abonnement à internet sont globalement similaires d’un émirat à l’autre, il faut compter en moyenne 70€ par mois.
      Pour souscrire à un abonnement, il vous faudra vous rendre dans une boutique du fournisseur choisi avec votre passeport et visa de résidence (originaux et copies).
      Infos complémentaires : de nombreux sites, jugés offensifs à la religion et au gouvernement, sont censurés aux EAU.
    • Validité du permis Français/International : Le pays étant une fédération d’Emirats, chaque émirat possède ses propres réglementations en matière de permis de conduire :
      – dans l’émirat d’Abou Dhabi, les Français détenteurs d’un permis de conduire international délivré en France peuvent conduire pendant un an sur le territoire mais uniquement des voitures de location (uniquement pour les personnes ayant leur permis de conduire depuis plus de 2 ans). Les résidents étrangers qui souhaitent conduire un véhicule personnel doivent obtenir leur permis local valable dix ans auprès des de la Police de la circulation (Trafic Section).
      – à Dubaï, les permis étrangers ne sont pas reconnus, il est obligatoire de convertir votre permis français en permis local.Pour effectuer les démarches de conversion du permis français auprès de la police de la circulation, vous devrez dans un premier temps obtenir une traduction en arabe du consulat français. Des tests de vision peuvent être effectués par l’administration saoudienne avant de délivrer un permis local.
    • Réseau routier : Le réseau routier est d’excellente qualité, les infrastructures sont modernes et bien entretenues. La conduite est à droite et les panneaux routiers sont traduits en anglais, ce qui rend la conduite plus facile pour les étrangers.
      Les autoroutes sont généralement gratuites, sauf la portion de l’E11 traversant Dubaï. La limitation de vitesse sur l’autoroute est généralement de 120km/h sauf sur en sections urbaines où elle est limitée à 100 ou 80km/h. Elle toutefois varier selon l’Emirat et l’infrastructure sur certaines portions (ex : la vitesse est limitée à 140km/h dans l’Emirat d’Abu Dhabi sauf sur l’E66).
      Le pays a adopté un code de la route occidental mais les réglementations sont peu appliquées et la circulation peut être dangereuse. Sur les routes le non-respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité et les changements de files brutaux sont fréquents, la vigilance est donc primordiale pour éviter un accident. De nombreux radars automatiques ont été installés sur les autoroutes dont une partie sont des leurres.
    • Réseau aérien L’avion est l’un des moyens de transport les plus prisés par les émiratis comme les expatriés. Plusieurs compagnies aériennes assurent de nombreux vols dans la zone, notamment Emirates, Etihad et Air Arabia qui sont de très bonnes compagnies. Ces compagnies desservent de nombreuses destinations à travers le monde à des tarifs concurrentiels. Emirates et Etihad desservent l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Air Arabia quant à elle dessert en priorité les pays du Golfe et du Moyen-Orient ainsi que d’Asie centrale et du Sud.Les Emirats sont dotés de plusieurs aéroports :
      •  L’aéroport international de Dubaï est le plus important, il compte 3 terminaux dont l’un est exclusivement dédié à la compagnie Emirates. On trouve dans l’aéroport des gigantesques centres commerciaux duty free.Pour vous rendre en ville, 2 lignes de métro partant des terminaux 1 et 3 vous permettent de rejoindre le centre. Les métros partent toutes les 10 minutes environ entre 5h30 et minuit tous les jours sauf le vendredi matin où aucun train ne circule avant 13h. Le prix du ticket varie en fonction de la distance.
        De nombreux taxis sont disponibles à l’aéroport, les taxis de la Dubai Transport Corportation sont reconnaissables à leur couleur crème. Une course entre l’aéroport et la marina de Dubaï coûte environ AED100 (environ 25€).
      • L’aéroport international d’Abu Dhabi connait une forte croissance depuis le lancement d’Etihad Airways par le gouvernement en 2004.
        Le seul moyen de transport public pour se rendre en ville est le bus. 5 lignes sont à disposition en fonction de votre destination. Pour plus de détails sur les itinéraires, veuillez consulter la page dédiée de l’aéroport. Le départ des bus se fait dehors à l’étage du bas pour les terminaux 1 et 3, et devant le terminal 2. Les bus sont verts et blancs, le numéro de la ligne est indiqué dessus.
        Des taxis standards et des taxis de luxe sont à disposition à la sortie des terminaux.
    • Réseau ferroviaire : Des projets de développement de lignes de chemins de fer sont en cours pour transporter à la fois des marchandises et des passagers mais pour l’instant le réseau est inexistant. A Abu Dhabi et Dubaï, il existe déjà des lignes de métro.
    • Réseau de bus : Vous pourrez trouver un réseau développé dans certains émirats, surtout celui d’Abu Dhabi, et certaines lignes de bus relient les Emirats Arabes Unis aux pays voisins. La ligne la plus fréquentée est celle qui relie Dubaï à Abu Dhabi par Emirates Express, le trajet dure 2h et coûte environ 20Dhs. L’une des rares lignes de bus internationales accessibles aux Occidentaux est celle qui relie Dubaï à Mascate en Oman. Le voyage dure entre 5h et 6h. Les liaisons vers la Jordanie, le Liban, la Syrie et l’Egypte exigent de traverser l’Arabie Saoudite, qui ne délivre pas de visa de transit aux non-musulmans.
      Les billets peuvent être achetés au guichet de la station la veille ou le jour même. Il est bon de noté que les sièges à l’avant du bus sont réservées aux femmes.
    • Réseau urbain : Abu Dhabi et Dubaï disposent de lignes de métro. Pour se déplacer dans les autres villes, un réseau de bus existe. Pour favoriser l’usage des transports en communs certains arrêts ont été équipés de climatisation.
      Des milliers de taxi desservent les différentes villes des Émirats Arabes Unis. Tous les taxis sont équipés d’un compteur, le tarif n’est donc pas négociable. Pour information, les taxis roses sont réservés aux femmes.
  • EAU-scolarité

    • Système scolaire local : Inscrire ses enfants dans les écoles publiques peut être difficile car elles sont principalement réservées aux locaux et les cours sont dispensés en langue arabe.
      Les écoles internationales sont nombreuses aux Emirats (écoles anglaises, françaises, etc) et dispensent un savoir de bonne qualité et reconnu. La journée va de 8h à 14h30 du dimanche au jeudi.
    • Enseignement supérieur : L’INSEAD a ouvert un campus à Abu Dhabi en 2008 et la Sorbonne à ouvert une antenne également à Abu Dhabi il y a 5 ans.
    • Associations subventionnées par le dispositif FLAM :
      Il existe deux associations FLAM aux Emirats Arabes Unis : FLAM Abu Dhabi et l’Association des Francophones de DIA à Dubaï.

     

  • EAU – Santé et sécurité sociale

    • Qualité des structures hospitalières :
      Dès votre installation dans le pays, vous serez obligé d’obtenir une carte de santé, disponible dans les hôpitaux publics et les cliniques en présentant une attestation d’emploi, une copie de votre passeport et des photos. Vous devrez également vous soumettre à des examens médicaux. Les personnes atteintes de VIH, d’hépatite B ou de la tuberculose ne seront pas éligible à la résidence et seront expulsés.
      De nombreuses structures aux Emirats Arabes Unis sont d’excellente qualité et correspondent aux normes internationales. Les hôpitaux aussi bien publics que privés sont modernes et bien équipés. Toutefois, depuis les hôpitaux publics favorisent les ressortissants issus des pays du GCC (Golf cooperation council) ce qui réduit le choix des structures pour les étrangers, ainsi certains hôpitaux (comme par exemple Tawam Hospital à Al Ain) du pays n’accueillent que les locaux. Ils ne sont obligés d’accueillir les étrangers qu’en cas d’urgence vitale.
      Dans les hôpitaux privés, toutes les cartes d’assurance maladie ne sont pas toujours acceptées, il faut être capable d’avancer des sommes importantes.Vous pouvez consulter la liste des médecins français ou francophones conseillés par le ministère des Affaires étrangères.
    • Numéros d’urgence :
      – Ambulance : 998
      – Urgences médicales : demander le service « first responder »
      – Police : 999
      – Pompiers : 997
    • Système local de sécurité sociale :
      Tout abord, il est important de noter qu’à la différence de la France, chaque aspect (santé, maternité, chômage, etc.) de la sécurité sociale est géré par des organismes différents.
      Les lois en vigueur aux Emirats Arabes Unis obligent tous les employeurs à contribuer à un plan d’assurance pour leurs employés depuis 2015. On peut trouver des situations très variables avec des employés couverts aussi bien qu’en France et d’autres quasiment sans aucune couverture sociale. Les ressortissants étrangers doivent donc bien se renseigner avant de signer le contrat et s’adresser à des assurances privées si les couvertures proposées par l’employeur ne sont pas suffisantes.
  • Liens avec la France – emirats 2

  • EAU – travail et logement

  • Cadre légal du travail

    L’économie du pays est très dynamique ce qui attire les travailleurs étrangers mais les réglementations concernant le travail sont très strictes. Pour pouvoir travailler aux Emirats, il faut un visa et un permis de travail. Le visa est délivré par les autorités locales à l’arrivée sur le territoire, il est valable entre 60 jours. A partir de là, vous avez 30 jours pour effectuer une demande de permis de travail auprès du département de l’immigration. Vous devrez passer une visite médicale avec que votre demande de permis de travail soit acceptée par le ministère du Travail.  Les personnes atteintes de maladie sexuellement transmissibles telles que le VIH ne sont pas éligibles et se verront automatiquement refuser leur permis de travail.

    • Salaire minimum : Il n’existe pas de salaire minimum garanti, les salaires sont fixés librement par les employeurs
    • Durée légale du temps de travail : 48 heures sur 6 jours soit 8h par jour. La journée est souvent de 9h avec une heure de pose déjeuner.  De plus en plus de sociétés donnent deux jours de congés par semaine et adaptent leurs horaires.
    • Infos complémentaires :  La période d’essai est d’une durée maximale de 6 mois. A partir de la fin de la période d’essai, le préavis pour un licenciement ou pour quitter un emploi est de 3 mois. Dans certains contrats, le prix du logement et du transport peut être pris en charge par l’employeur.
    • Jour chômé hebdomadaire : vendredi et samedi

     

    Logement

    • Prix loyer moyen grandes villes :  Le coût de la vie aux Émirats Arabes Unis, est relativement élevé par rapport aux autres pays du Moyen-Orient, les logements en particulier ont des loyers assez élevés.  Dubaï a connu une crise du logement en 2009, il est depuis très facile de trouver un logement dans cette ville et pour un prix très raisonnable. A abu Dhabi, le marché locatif est plus serré avec des loyers en augmentation et des biens à la location plus rares.
      Vous trouverez surtout des logements très récents et flambant neufs dans les grands immeubles en centre-ville ou des villas regroupées en « compounds » en périphériedes villes ou dans les quartier des villes tels que Jumeirah et Umm Suqueim à Dubaï.. Certains immeubles disposent d’une piscine, d’équipements sportifs et offrent un service de gardiennage.
      Pour la location pour un appartement 3 pièces à Dubaï, il faut compter entre 1760 et 2300€ mais les tarifs varient en fonction des quartiers. Les quartiers les plus prisés donc plus chers sont : Jumeirah, Umm Suqueim, La Marina, Downtown. Les quartiers plus accessibles sont : Jumeirah Village Circle, sports City, Oasis Silicon our Deira et Bur Dubai.On peut trouver des logements meublés à Abu Dhabi. Le prix est alors majoré de 20%. Les baux sont généralement établis pour un an renouvelable, en arabe et en anglais. Le loyer est payable d’avance, le plus souvent en un seul règlement annuel (un règlement en deux, trois ou quatre fois peut parfois se négocier). Un état des lieux est conseillé. Le chauffage est inutile, la climatisation indispensable (fortes chaleurs de juin à septembre). Elle est généralement comprise dans le prix du loyer des appartements, de même que la maintenance. Les jardins sont généralement entretenus par un jardinier. Les villas avec grands jardins sont très rares, de même que les villas avec piscine. L’assurance logement n’est pas obligatoire. Les propriétaires ne demandent en général pas de caution. La taxe d’habitation n’existe pas aux Emirats. Il est conseillé de contracter une assurance incendie (environ 800 dhs). Très peu d’immeubles possèdent un garage, hormis les plus récents.
    • Contrat de location : Pour chercher un appartement vous pouvez passer par des agences immobilières ou bien par votre réseau sur place. Les agences prennent des commissions de 4 à 10% et il n’est pas rare qu’elles demandent une commission de 100 dhs pour chaque visite.
      Les logements meublés sont rares. A Abu Dhabi, il est possible d’en trouver mais le loyer est alors augmenté de 20%. La climatisation est comprise dans le loyer des appartements, mais pas dans celui des villas. Vous aurez à votre charge les tarifs d’eau et d’électricité, incluant une taxe locale de 5% basé sur le montant du loyer. Le bail est généralement établi, en arabe et en anglais, pour un an renouvelable. Une caution d’un mois de loyer doit être versée avant l’emménagement. Le loyer est payable d’avance, le plus souvent en un seul règlement annuel (un règlement en deux, trois ou quatre fois peut parfois se négocier).
      Pour les couples non-mariés, certains propriétaires peuvent refuser de vous louer un appartement mais c’est de plus en plus toléré surtout pour les étrangers.
      Le bail est généralement établi pour un an renouvelable. Une caution de deux semaines de loyer doit être versée avant l’emménagement.
      Pour toute information sur les lois du logement, problèmes entre propriétaires et locataires et vérifier les tarifs de location par quartier, voir le site de la RERA.
  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu