Transports et communication USA

    • Qualité réseau internet : bonne. Plusieurs fournisseurs se partagent le marché. Il faut compter environ 30 à 40 USD par mois pour un abonnement haut débit. Les frais de souscription sont généralement négociables et l’installation se fait soi-même ou avec l’aide d’un technicien. Les principaux opérateurs sont : Comcast, AT&T, Time Warner et Verizon.
    • Validité du permis FR/International : Si vous possédez un permis de conduire français : il n’est valable que pendant les trois premiers mois de votre séjour.
      Si vous possédez un permis de conduire international : il est valable un an dans le cas où vous n’êtes que de passage. Si en revanche vous êtes résident, il ne l’est que pendant les trois premiers mois de votre séjour.
    • Réseau routier :
      • Le réseau routier est en général de bonne qualité mais les routes secondaires peuvent parfois être impraticables ou dégradées en raison des intempéries.
        Être conscient de la spécificité de la conduite américaine : sur l’autoroute, éviter les changements de files trop nombreux et ne pas faire d’excès de vitesse (même en plein désert).
        La priorité à droite n’existant pas, aux carrefours en zone urbaine, marquer un temps d’arrêt (lorsque toutes les rues du carrefour ont un signal stop, la règle de priorité est celle de l’ordre d’arrivée des véhicules).
        Prêter attention aux feux rouges qui se trouvent au-dessus ou de l’autre côté des carrefours.
        Lorsque le conducteur est suivi par une voiture de police qui met en marche ses signaux lumineux et sonores, il doit se ranger immédiatement sur le bas-côté et rester assis dans sa voiture, les mains sur le volant, en attendant l’officier de police.
        En cas d’accident, il est préférable de prévenir la police. Le délit de fuite est sévèrement puni. Si un touriste est témoin d’un accident, il lui est conseillé de prévenir la police (911) et de ne pas secourir lui-même les blessés.
        Le réseau routier compte plus de 70 000 km d’autoroutes et plus de 6 millions de km de routes secondaires. Il se décompose en trois types de réseaux :

      – les Interstates Highways (autoroutes étatiques financées par le gouvernement fédéral, régies par chaque État) qui sont généralement payantes ;
      – les US Routes ou US Highways, routes nationales numérotées et gratuites. Les routes impaires suivent un axe nord-sud, tandis que les routes paires suivent un axe est-ouest;
      – et les States Highways qui sont des autoroutes financées par les États et dont l’entretien est variable.

    • Réseau aérien : Les compagnies d’aviation desservant l’intérieur des États-Unis sont nombreuses et les retards de vol sont presque banals, tant le trafic est dense. Faites attention à votre comportement dans les avions, les aéroports et lors du passage des douanes. Les compagnies aériennes comme les service de sécurité appliquent une tolérance zéro.

    WASHINGTON

    • L’aéroport international de Washington-Dulles est le plus grand aéroport de la capitale. Il en existe trois au total (l’aéroport national Ronald Reagan qui couvre la totalité du pays et l’aéroport international Baltimore-Washington). L’aéroport International Dulles se situe à 42 km au nord-ouest de Washington DC.
      Il est possible de rejoindre le centre-ville par la route. Cela prend approximativement une demi-heure en suivant la route à péage Dulles Toll Road puis la route I-66.
      Une autre option est de prendre la ligne de bus spécial, le 5A (Metrobus) qui opère une liaison entre l’aéroport et la station de métro l’Enfant Plaza ou Rosslin Station. Pour ce trajet il faut compter environ une quarantaine de minutes.
      Il est également possible de prendre une navette de la compagnie Washington Flyer jusqu’à l’arrêt de métro Wiehle Reston East et de prendre la ligne grise (Silver) qui dessert le centre-ville de Washington. La durée est approximativement de 40 minutes.
      Enfin, la compagnie SuperShuttle selon un tarif pré-défini, peut vous déposer là où vous le souhaitez dans la ville.

    NEW-YORK

    • JFK : L’aéroport international John F. Kennedy se situe à 19 km au sud-est de New-York. Pour rejoindre le centre-ville par la route, il faut suivre la route 678 jusqu’à la sortie 10 et prendre la direction Grand Central PKwy/La Guardia. Puis suivre tout droit sur la East 278 qui vous mènera au nord de Manhattan.
      Une autre option est de prendre un car, le New York City Airporter, qui part toutes les demi-heures de l’aéroport et qui vous permet de rejoindre Manhattan en 90 minutes approximativement. Il effectue trois arrêts dans la ville : Grand Central, Port Authority et Bryant Park.
      Enfin, il est possible de prendre le train puis le métro pour relier le centre-ville. Le trajet débute par le Air Train qui vous mènera sur une des lignes de métro (MTA) vous permettant d’atteindre Manhattan : la ligne jaune (All Terminals Trains), rouge (Jamaica Station Train) et verte (Howard Beach Train).
    • NEWARK : L’aéroport international de Newark se situe à 26 km au sud-est de New-York. Pour rejoindre le centre-ville par la route, il faut prendre l’autoroute 78 via Holland Tunnel jusqu’à Manhattan. Il est également possible de rejoindre le centre-ville en prenant le bus de la compagnie Olympia Airport Express. Ce mode est économique et permet de rejoindre Grand Central Terminal pour le côté est de la ville, ou Port Authority Bus Terminal pour le côté ouest. La fréquence est d’un départ toute les heures.
      Enfin, il est possible de rejoindre le centre-ville par le train puis le métro. Il faut pour cela prendre le Air Train qui vous mènera jusqu’à la station aéroport international Newark Liberty d’où il sera possible de rejoindre le centre-ville de New-York grâce aux services de l’ AMTRAK, mais également les villes de Newark, Boston, Connecticut, Rhode Island et Washington DC.
    • LA GUARDIA : A la différence des deux aéroports précédents, l’aéroport de New-York La Guardia est un aéroport national qui n’opère des vols qu’à l’intérieur du pays et certains vers le Canada. Cependant, ce dernier est un des plus importants du pays. Il se situe à 13 km du centre-ville de Manhattan. Pour rejoindre la ville par la route, il est nécessaire de suivre les indications qui mènent à Grand Central Parkway.
      Il est également possible de rejoindre le centre-ville en approximativement 1 heure avec le service New York Airport Express Bus qui dessert les gares de Central Station, Penn Station, Port Authority Bus Terminal ou Bryant Park.
      Enfin, les bus de la MTA New York City Transit desservent Manhattan et le Queens.

    CHICAGO

    • O’HARE : L’aéroport international O’Hare se situe à 27 km au nord-est du centre-ville de Chicago. Situé le long de la route 190, il est possible de rejoindre le centre-ville par la route 90, la durée du trajet est approximativement de 30 à 45 minutes. Il est également possible d’emprunter les trains du Chicago Transit Authority qui opère 24h/24 et plus précisément la ligne bleue jusqu’au centre-ville en 45 minutes approximativement. Il est possible de rejoindre le quai au niveau inférieur du terminal 2.
      Enfin, plusieurs services de bus de la PACE accessibles depuis l’aérogare E (pour s’y rendre depuis une autre aérogare, il suffit de prendre le service de train ATS de l’aéroport) desservent de nombreux points de la ville de Chicago.
    • MIDWAY : L’aéroport international Midway se situe à 16 km au sud-ouest du district financier de Chicago. Il est possible de se rendre au centre-ville par la route en utilisant la voie express I-55 Stevenson. Il est également possible de rejoindre le centre-ville par les transports en commun. Tout d’abord grâce aux services de la ligne orange de la CTA en 20-25 minutes, mais également par plusieurs lignes de bus de la CTA ou de la PACE.

    LOS ANGELES

    • L’aéroport international de Los Angeles LAX est situé à 24km au sud-ouest de Los Angeles. Il est situé à l’intersection des Freeways 405 et 105. Le centre-ville est accessible par les autoroutes Highway 1 et Highway 42. Toutefois, étant donné la densité de la circulation, il est recommandé de prendre les transports en commun. Pour rejoindre le centre-ville en train, un bus gratuit relie l’aéroport à la ligne verte Aviation Station qui relie la ville en 10 minutes approximativement. De nombreux bus relient l’aéroport au centre-ville, notamment ceux du Metropolitan Express qui desservent également la gare de Union Station. Ainsi que ceux de la Metropolitan Transportation Authority avec comme destinations, entre autres, Los Angeles, Santa Monica, San Fernando, Union Station et Long Beach.

    MIAMI

    • L’aéroport international de Miami se situe à 14 km au nord-ouest du centre-ville. Il est possible d’y accéder par la route I95 pour un trajet d’une vingtaine de minutes approximativement. De plus, il est également possible de rejoindre la ville avec Metrobus qui permet de relier les services de train de banlieue de Tri-Rail jusqu’au centre-ville en 8 minutes approximativement. Les services de Metrorail de la ville permettent de relier la ville en 10-15 minutes avec la ligne orange. Enfin, de nombreux bus (Metrobus) desservent plusieurs destinations (ligne 7 pour le centre-ville).

    SAN FRANCISCO

    • L’aéroport international de San Francisco se situe à 23 km au sud du centre-ville. Pour rejoindre la ville en voiture il faut suivre la route 101 qui mène jusqu’au centre de San Francisco. Il est également possible de rejoindre le centre-ville par différents bus de la compagnie San Trans qui assurent un service 24h/24 et 7jours/7. Plusieurs lignes (KX, 140, 292, 397, 398) partent des terminaux 2 et 3 et au niveau -1 du terminal international, à destination de San Francisco, San Mateo, San Carlos, Redwood City… Enfin, il est également possible de relier le centre-ville en 20 minutes avec le train (BART) depuis le terminal international.
    • Réseau ferroviaire : Le réseau ferroviaire n’est pas très dense et les trains de voyageurs sont plus lents et moins fréquents qu’en Europe. L’entreprise ferroviaire principale du pays est Amtrak qui gère le seul réseau de lignes à grande vitesse du pays Acela dans le Northeast Corridor qui relie Washington et Boston.
    • Réseau de bus : Le car est, dans la plupart des cas, le moyen de transport le moins cher pour les longues distances aux États-Unis. La société Greyhound Lines est la plus grande société de transport par autocars des États-Unis. Elle dessert tout le pays.
  • SCOLARITE ETATS-UNIS

    • Système scolaire local : L’enseignement primaire et secondaire ainsi que l’enseignement supérieur aux Etats-Unis est vaste et diversifié. Il existe de nombreux établissements publics comme privés. L’enseignement privé à un coût assez élevé et le financement des études représente une des principales causes d’endettement des familles.
      L’enseignement est obligatoire de l’âge de 5 à 16 ans. Il se décompose en 12 grades (de la kindergarten à la senior high school).
    • Écoles françaises ou dispositif :

    ATLANTA :
    École internationale d’Atlanta (AIS) : de la petite section à la classe de CM2
    Little Da Vinci International School : de la toute petite section à la grande section

    AUSTIN :
    Austin International School – Mlf : de la petite section à la classe de CM2

    BALA CYNWYD (Pennsylvanie) :
    École française internationale de Philadelphie : de la petite section à la classe de quatrième

    BERKELEY :
    École bilingue de Berkeley : de la petite section à la classe de quatrième

    BOSTON (Cambridge) :
    Lycée international de Boston : de la petite section à la classe de terminale

    CHICAGO :
    École franco-américaine de Chicago (EFAC) : de la grande section à la classe de terminale (alternance avec enseignement CNED, et la terminale n’est pas homologuée par l’AEFE).
    Lycée français de Chicago : de la petite section à la classe de terminale

    DALLAS :
    École internationale de Dallas : de la petite section à la classe de terminale (alternance avec enseignement CNED, et la classe de seconde ne semble pas homologuée par l’AEFE)

    DENVER :
    École internationale de Denver : de la petite section à la classe de CM2

    DETROIT (Bloomfield Hills) :
    École française de Détroit : de la petite section à la seconde (les classes de troisième et seconde ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    GREENVILLE :
    École française bilingue de la Caroline du Sud – Mlf : de la grande section à la classe de terminale

    HOUSTON :
    Section française d’Awty International School : de la petite section à la classe de terminale (la filière littéraire ne semble pas homologuée par l’AEFE)

    INDIANAPOLIS :
    École internationale d’Indiana : de la petite section à la classe de CM2

    NOUVELLE-ORLEANS :
    Audubon Charter School : de la petite section à la classe de quatrième
    Lycée français de La Nouvelle-Orléans : de la moyenne section à la classe de CM1 (les classes de CE2 et CM1 ne semblent pas homologuées par l’AEFE)
    École bilingue de La Nouvelle-Orléans : de la toute petite section à la classe de CM2

    LOS ANGELES :
    Lycée français de Los Angeles : de la petite section à la classe de terminale
    Lycée international de Los Angeles (LILA) : de la petite section à la classe de terminale (la classe de terminale L ne semble pas homologuée par l’AEFE)

    MIAMI :
    Section française des écoles publiques internationales du comté de Dade : du CP à la classe de terminale
    École franco-américaine de Miami (EFAM) : de la petite section à la classe de CM2
    Section française des écoles internationales du comté de Broward : de la petite section à la classe de terminale

    NEW MILFORD :
    French American Academy : de la toute petite section à la classe de CM2

    NEW-YORK :
    École internationale des Nations Unies (UNIS) : du CP à la classe de CM2 (le CP ne semble pas homologuée par l’AEFE)
    Lycée français de New York : de la moyenne section à la classe de terminale
    École internationale de New York : de la petite section à la classe de cinquième (les classes de sixième et cinquième ne semblent pas homologuées par l’AEFE)
    Lyceum Kennedy : de la petite section à la classe de terminale (les classes de la seconde à la terminale ne semblent pas homologuées par l’AEFE)
    École internationale de Brooklyn : de la petite section à la classe de quatrième (les classes du CP à la quatrième ne semblent pas homologuées par l’AEFE)
    Lycée franco-américain de New York (FASNY) : de la petite section à la classe de terminale

    PALO ALTO :
    École internationale de la Péninsule (ISTP) : de la petite section à la quatrième

    PHOENIX :
    École internationale de l’Arizona : de la toute petite section à la classe de sixième (la classe de sixième ne semble pas homologuée par l’AEFE)

    PORTLAND :
    École internationale franco-américaine de Portland : de la petite section à la classe de quatrième
    L’Étoile French Immersion School : de la toute petite section à la classe de CM2 (les classes du CP à la CM2 ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    PRINCETON :
    French-American School of Princeton : de la toute petite section à la classe de quatrième (les classes de la sixième à la quatrième ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    PROVIDENCE :
    École franco-américaine de Rhode Island : de la petite section à la classe de CE1 (les classes de CP et CE1 ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    SAINT LOUIS PARK :
    The French Academy of Minnesota : de la toute petite section à la classe de CM2 (les classes du CP au CM2 ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    SAN DIEGO :
    La petite école : de la toute petite section à la classe de CM2 (les classes du CE2 au CM2 ne semblent pas homologuées par l’AEFE)
    École franco-américaine de San Diego : de la toute petite section à la classe de quatrième

    SAN FRANCISCO :
    Lycée international franco-américain (LIFA) : de la petite section à la classe de terminale
    Lycée français de San Francisco : de la petite section à la classe de terminale

    SANTA ROSA :
    Santa Rosa French-American Charter School : de la moyenne section à la classe de cinquième (les classes du CP à la cinquième ne semblent pas homologuées par l’AEFE)

    SEATTLE :
    École franco-américaine du Puget Sound : de la petite section à la quatrième
    École française de l’État de Washington : de la toute petite section à la classe de CM2

    SOUTH FREEPORT :
    L’École française du Maine : de la toute petite section à la classe de sixième (la sixième ne semble pas homologuée par l’AEFE)

    SUNNYVALE :
    École franco-américaine de la Silicon Valley : de la petite section à la classe de CM2

    WASHINGTON :
    Lycée français international Rochambeau : de la petite section à la classe de terminale

    D’autre part, il y a des associations FLAM dans les villes suivantes:

    Austin : Éducation française Austin (EFA)
    Boston : Éducation française Greater Boston (EFGB)
    Charlotte : L’école du samedi de Charlotte
    Cincinati – Loveland : Flam of greater Cincinnati
    Dallas Fort Worth : Parlons français DFW
    Hinsdale : Le Centre de Français
    Houston : Éducation Française Greater Houston (EFGH)
    Long Beach : EFLA-FLAM Long Beach
    Miami : Petits écoliers de Miami (APEM)
    Miami : Éducation française de Floride EFF
    Morristown : Parlez-vous français ?
    New Milford : The French American Academy
    New York : Éducation Française New York (EFNY)
    Philadelphie et région : PhilaFLAM
    Raleigh : L’école
    Redmond : Éducation française Greater Seattle
    Redmond – Seattle : French bilingual association (FBA)
    Sacramento : Éducation Française Sacramento (EFSAC)
    San Francisco Bay Area : Éducation française Bay Area (EFBA)
    Santa Cruz : Éducation française Monterey Bay ( EFMB)

  • Santé et sécurité sociale USA

    • Qualité des structures hospitalières : excellente. L’infrastructure médicale est excellente, mais d’un coût élevé. Il n’existe pas de convention de sécurité sociale couvrant l’assurance maladie entre nos deux pays. En situation d’urgence, seule une ambulance assure une priorité lors de l’arrivée au service des urgences de l’hôpital (admission conditionnée à une garantie financière).
      Hors situation d’urgence, contacter le Consulat général le plus proche qui dispose de la liste des médecins francophones. Une ordonnance française ne permet pas d’acheter des médicaments aux Etats-Unis. Il est donc conseillé de se constituer, le cas échéant, un stock suffisant des médicaments nécessaires et de conserver une copie de l’ordonnance correspondante.
      Une visite médicale est obligatoire pour les étrangers qui sollicitent un visa de long séjour aux Etats Unis. Toute personne atteinte d’une maladie contagieuse se voit refuser le visa.
    • Numéros d’urgence : Police, assistance médicale, pompiers 911 (112 depuis un téléphone portable)
    • Système local de sécurité sociale : Le système de sécurité sociale aux États-Unis est pluraliste et décentralisé. Jusqu’en 2013, l’assurance maladie n’était pas obligatoire. Les plus démunis utilisent principalement les programmes Medicare (plus de 65 ans et sous critères, ceux souffrant de certains handicaps ou maladies) et Medicaid (pour les familles à faibles revenus ou ressources) tandis que les actifs passent en général par des assurances privées. Plusieurs plans d’assurance existent en fonction des moyens de chacun et des risques à couvrir. Ces plans se décomposent en trois sortes :
      • Les Preferred Provider Organizations qui sont des assurances privées fournies aux salariés par les entreprises qui les emploient. La cotisation est supportée par l’employeur, sauf pour les indépendants qui cotisent à leur compte. Ce plan est très répandu aux Etats-Unis et la couverture est comparable à celle du système français.
      • Les Health Maintenance Organizations qui regroupent sous une même entité la compagnie d’assurance et le système de prestation des soins.
      • Et les Indemnity Insurances qui sont des sociétés privées d’assurance.

    Toutefois, même pour les assurés, le coût des soins de santé demeure très élevé. La réforme OBAMA CARE est venue étendre et préciser ces systèmes.

    Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : le régime américain de sécurité sociale

     

  • Liens avec la France-Etats-Unis

  • Travail et logement USA

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : 7,25USD au niveau fédéral mais certains États ont un salaire minimum légal supérieur.
    • Durée légale du temps de travail : 40h/semaine en moyenne. Cependant, il n’existe aucune limite légale de durée quotidienne ou hebdomadaire.
    • Infos complémentaires : Le marché du travail aux États-Unis est libéral. Par conséquent, il est possible de passer un contrat oral dans lequel aucun formalisme n’est nécessaire. Il est préférable de passer par un contrat écrit dans lequel est déterminée la durée du travail garantie à l’employé. Le préavis généralement accepté et pratiqué est de deux semaines. Les vérifications d’informations deviennent la norme (casier judiciaire et solvabilité). Elles sont effectuées avant le recrutement dans le cadre du processus de sélection. Les candidats étrangers ont besoin d’un visa et d’un permis de travail. Le contrat de travail peut être rompu par l’employeur ou l’employé.
    • Jour chômé hebdomadaire : dimanche
    • Sites utiles :

    Logement

    • prix loyer moyen grandes villes : Pour la ville de New-York, le prix moyen d’un studio varie entre 2000 USD et 3000 USD.
      Pour la ville de Washington, il faut compter entre 1500 USD et 2000 USD.
      Sur la côte ouest, le prix varie de 2300 à 3500 USD à San Francisco et 1300 et 1800 USD à Los Angeles.
    • Contrat de location : Un bail type dure généralement un an. Au terme, une clause peut prévoir un renouvellement du bail mois après mois. En principe, un propriétaire n’a pas le droit de mettre fin à un bail sans raison valable.

    Les données suivantes doivent figurer dans le contrat écrit :

    • Le montant du loyer mensuel
    • Les termes du contrat
    • Le règlement de l’immeuble et autres clauses spéciales
    • Les charges/services
    • Les conditions d’augmentation du loyer.

    Le contrat est validé lorsque le bailleur et le preneur le signent.

    • Sites utiles :
  • 13 Comments

    • monique Posted at 16 janvier 2016 at 18 h 28 min Reply

      N’oubliez pas qu’il y a aussi des francais a l’archipel Hawaii!

      • FrenchPlanete
        FrenchPlanete Posted at 21 janvier 2016 at 8 h 47 min Reply

        Bonjour Monique,

        Merci pour votre commentaire. Notre site recevra, au fur et à mesure, plusieurs améliorations afin d’être le plus représentatif possible de nos compatriotes dans le monde. N’hésitez pas à aller sur la carte des adresses et d’y poster les bonnes adresses de la communauté française locale.
        Cordialement,

      • Carole Posted at 13 février 2016 at 0 h 18 min Reply

        Oui, depuis Maui Hawaii, nous sommes la!!!

    • sandrine Posted at 20 janvier 2016 at 20 h 21 min Reply

      Et qu’il y a aussi des Francais dans les petites villes pas seulement les grandes metropoles…..

      • FrenchPlanete
        FrenchPlanete Posted at 21 janvier 2016 at 8 h 49 min Reply

        Bonjour Sandrine,

        Merci pour votre commentaire. Nous actualiserons constamment notre site afin d’être le plus représentatif possible de nos compatriotes. La carte des adresses est un outil idéal pour vous faire connaitre, n’hésitez pas à y poster vos adresses !
        Cordialement,

    • Andre Posted at 12 février 2016 at 22 h 17 min Reply

      et combien de francais qui ne sont pas inscrits au consulat?

      • Bruno
        Bruno Posted at 15 février 2016 at 15 h 28 min Reply

        Bonjour,
        Merci d’avoir pris le temps de nous écrire. Nous ne connaissons pas les chiffres des Français non inscrits aux États-Unis, mais dans le monde, on estime qu’il y a environ 2,5 millions de Français, or moins de la moitié sont inscrits au consulat.
        Cordialement,
        L’équipe de French Planète

    • info3
      info3 Posted at 13 février 2016 at 3 h 44 min Reply

      Bonjour,

      USAFRANCE, LLC Dba ReussirUSA assiste les entrepreneurs Francais a s’installer aux USA. Nous avons egalement publie un guide pratique plus tourne vers l’accompagnement a l’implantation
      http://www.reussirusa.com/apps/webstore/products/show/2419280

    • Phi Posted at 13 février 2016 at 12 h 16 min Reply

      Correction: l’école est obligatoire à partir du Kindergarder, soit 5 ans (et non 6).

      • Bruno
        Bruno Posted at 15 février 2016 at 15 h 20 min Reply

        Bonjour,

        Merci d’avoir pris le temps de nous écrire. Nous avons pris en compte votre commentaire et vous remercions pour celui-ci.
        Cordialement,
        L’équipe de French Planète

    • frenchplanete.fr.trace Posted at 13 février 2016 at 17 h 58 min Reply

      Les Français des grandes écoles d’ingénieurs sont très appréciés aux USA. Attention, ça bosse dur. Trois semaines de congés par an, c’est considéré comme un privilège.

    • Catherine Luborsky Posted at 16 février 2016 at 15 h 35 min Reply

      Bonjour, j’ai laissé un commentaire la semaine dernière au sujet du réseau ferroviaire côte est qui n’est pas inclu sur la page des commentaires et est resté sans réponse. J’aimerais en connaître la raison, merci.

      • Bruno
        Bruno Posted at 16 février 2016 at 16 h 28 min Reply

        Bonjour Catherine,
        Merci d’avoir pris le temps de nous écrire. Suite à notre lancement de vendredi dernier, nous avons reçu de nombreuses modifications/recommandations/précisions qui nous sont très utiles pour la réussite de notre projet. Nous avons apporté les modifications à la fiche pays États-Unis suite à votre commentaire (le pdf suivra). N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, elles nous semblent indispensables pour améliorer sans cesse notre site.
        Bonne navigation.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu