ISLANDE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

TRANSPORTS ET COMMUNICATION Islande

    • Qualité du réseau mobile : bonne sur toute la partie côtière du pays. Très variable à l’intérieur du pays.
    • Qualité réseau internet : bonne.
    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis de conduire français est reconnu en Islande, qui applique la réglementation européenne en la matière. Attention cependant, les certificats provisoires (“feuille jaune”, etc) ne sont pas reconnus à l’étranger.
    • Réseau routier : L’Islande dispose d’un réseau routier en très bon état, composé de 30% de routes goudronnées et de 70¨% de routes gravillonneuses et de pistes. On peut vérifier l’état des routes en temps réel sur le site de la direction générale des routes.
      La route n°1, dite aussi Route circulaire, fait le tour de l’île et est goudronnée sur sa majeure partie.
      Les pistes intérieures ne sont ouvertes qu’en été (les dates peuvent fluctuer), lorsque les conditions climatiques sont réunies pour y circuler sans risque, et nécessitent un 4×4, notamment pour franchir les nombreuses rivières qui entrecoupent les voies.
      Les directions sont très bien indiquées en Islande : à chaque intersection, on trouve un panneau indiquant à la fois le numéro de la route et la direction.
      Les stations-services étant parfois espacées, il est prudent de faire son plein avant d’arriver sur la réserve.
    • .Réseau aérien : l’avion est un mode de transport très utilisé des islandais, et l’Islande dispose d’un réseau de près d’une centaine de petits aérodromes.
      Deux compagnies effectuent les liaisons intérieures : Air Iceland et Eagle Air. L’aéroport international est celui de Keflavik, situé à environ 50km de Reykjavik.
    • Réseau ferroviaire : il n’y a pas de réseau ferroviaire en Islande.
    • Réseau de transports urbains : Le meilleur moyen de transport dans et autour de Reykjavik est le bus. Le réseau est excellent et dessert aussi bien le centre-ville que les banlieues. Les bus circulent de 7h du matin à minuit, et moins fréquemment le weekend.
    • Réseau de cars : L’Islande dispose d’un excellent et vaste réseau de bus longue distance, qui dessert l’ensemble du territoire, y compris l’intérieur des terres, principalement de mai à octobre. On trouve de nombreuses compagnies, les principales étant Straeto, la compagnie publique nationale, Reykjavik Excursion, SBA, et Sterna.
    • Réseau maritime : l’Islande dispose de plusieurs liaisons régulières fonctionnant toute l’année.
  • SCOLARITE Islande

    • Système scolaire local : Le système scolaire islandais comporte 4 niveaux.
      • L’enseignement préscolaire (leikskóli) prend en charge les enfants n’ayant pas atteint 6 ans, l’âge auquel début la scolarité obligatoire. L’accès aux jardins d’enfants est payant.
      • L’enseignement obligatoire (grunnskóli) court de 6 à 16 ans. Les enseignements primaire et secondaire faisant parti du même socle éducatif, ils sont généralement accueillis dans les mêmes établissements. La scolarité obligatoire est totalement prise en charge par l’état. Tous les élèves de langue maternelle autre que l’islandais peuvent suivre deux heures par semaine de cours d’islandais langue étrangère de manière à se familiariser avec la langue.
      • L’enseignement secondaire supérieur est gratuit, mais les élèves s’acquittent d’un droit d’inscription et paient leurs livres scolaires. Les élèves du système d’enseignement professionnel paient également un droit pour les matériels et fournitures. L’enseignement à ce niveau n’est pas obligatoire, mais environ 90 % des élèves sortant de l’enseignement obligatoire s’y dirigent. Après avoir subi avec succès le baccalauréat, l’examen d’admission à l’enseignement supérieur (stúdentsprof), ils ont le droit d’entrer à l’université.
      • L’enseignement universitaire islandais est assuré par 11 établissements supérieurs (données août 2013). Les universités islandaises font partie du Système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS).
    • Écoles françaises : il n’y a pas d’établissement d’enseignement français en Islande.
    • Associations subventionnées par le dispositif Flam :
  • SANTE ET SECURITE SOCIALE ISLANDE

    • Qualité des structures hospitalières : excellente.
    • Numéros d’urgence : Police / Pompiers / Ambulance : 112
    • Système local de sécurité sociale : en Islande, le système de protection sociale est géré par l’administration de la protection sociale, sous la tutelle du ministère de la Protection sociale et du ministère des Finances et des Affaires économiques.
      Il essentiellement fondé sur la résidence et couvre toute la population : toute personne résidant en Islande depuis au moins 6 mois est automatiquement affiliée au régime de sécurité sociale islandais, indépendamment de sa nationalité. La durée de résidence est basée sur l’inscription dans le Registre National Islandais.
      Sont pris en charge : les assurances vieillesse, invalidité et survivants, la couverture en cas de maladie et de maternité, d’accidents du travail et maladies professionnelles ainsi que l’assurance chômage et les prestations familiales.L’aide sociale peut être accordée aux personnes dans le besoin et/ou dans des situations particulières.Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : la protection sociale locale en Islande.
  • Liens avec la France – Islande

  • TRAVAIL ET LOGEMENT Islande

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : il n’y a pas de salaire minimum en Islande.
    • Durée légale du temps de travail : 40h/semaine.
    • Informations complémentaires : Le marché du travail islandais est très flexible.
      Le contrat de travail, relativement formel, est défini par la loi et complété par les conventions collectives et la négociation individuelle.
      La période d’essai peut durer entre 1 et 3 mois, et jusqu’à 6 mois pour les emplois plus qualifiés.
      Plus de 85% des employés islandais appartiennent à un syndicat.
      L’Islande accorde 2 jours de congés payés par mois. Les heures supplémentaires sont généralement rémunérées ou récupérées.
    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche.

    Logement

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : Compter 800 euros par mois pour un petit deux pièces à Reykjavik.
    • Contrat de location : nous n’avons pas trouvé d’informations fiables concernant la réglementation des baux d’habitation en Islande.

    Un peu de vocabulaire pour les annonces en islandais :

    • Nýjustu : les plus récents
    • Herbergi : une chambre
    • Stúdíó : studio
    • 2 herbergja : 2 “pièces” (chambres)
    • 3 herbergja : 3 “pièces” (chambres)
    • Einbýli : maison
    • Raðhús / Parhús : maison mitoyenne
    • Gistiheimili : maison d’hôtes
    • Sumarbústaður : châlet
    • Bílskúr : garage
    • Atvinnuhúsnæði : bâtiment industriel
    • Sites utiles :
      • Habil : location d’appartements (EN / IS)
      • Leigustin : location d’appartements (payant) (EN / IS)
      • France-Islande : petites annonces sur le forum
      • Leiga : location d’appartements (IS)
      • Eimskip : société islandaise de déménagement
  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu