MAURICE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transports et communications Maurice

    • Qualité du réseau mobile : bonne, les téléphones portables sont très présents sur tout l’île, le réseau est bien couvert, et il est facile d’acheter des cartes SIM ou portables dans toutes les boutiques et supermarchés de Maurice.
      Les principales sociétés de téléphonie mobile sont Orange et Emtel.

     

    • Qualité réseau internet : bonne. Le wi-fi est bien présent dans les lieux touristiques, et de manière générale, l’internet haut-débit se développe de plus en plus sur l’île. Les principales sociétés qui proposent un accès à internet sont les mêmes que pour la téléphonie mobile : Orange et Emtel

     

    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis français est valable dans le cadre d’un séjour touristique, mais le permis international est conseillé. Les résidents français doivent cependant faire changer leur permis français en permis mauricien. Sous présentation du permis français, le bureau du trafic de Port-Louis délivre une licence mauricienne, laquelle est renouvelable à chaque année.

     

    • Réseau routier : correct. La plus grande vigilance est cependant de mise, car la conduite se fait à gauche, les routes sont étroites, souvent mal éclairées la nuit, et traversées par des animaux et piétons. La signalisation est également insuffisante.
      En cas d’accident, il est conseillé d’appeler immédiatement le poste de police le plus proche. Le constat amiable existe, mais les compagnies d’assurances ont plus souvent recours au rapport de police, lequel établit la responsabilité de tous les intervenants dans l’accident.
      Il est obligatoire d’assurer son véhicule, et dans le cas d’une location, il est vivement conseillé de s’adresser à une société habilitée et reconnue.
      L’île Maurice a une seule autoroute, qui traverse l’île en diagonal, à partir de l’aéroport situé dans le sud-est de l’île et se termine dans le nord de l’île à Grand Baie. Elle est gratuite. En plus de cette autoroute, l’île qui fait environ 60 km de long pour 50 km de large, est bien desservie en routes, que ce soit sur la côté ou à l’intérieur des terres.

     

    • Réseau aérien : l’île ne dispose que d’un seul aéroport international. C’est l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, qui est situé sur la pleine Magnien, à 48 km au sud-est de Port-Louis. Il faut donc environ 45 minutes pour se rendre à la capitale, des taxis étant disponibles à la sortie de l’aéroport.
      L’autre aéroport important de la République de Maurice est l’aéroport Sir Gaëtan Duval, qui est le seul aéroport de l’île Rodrigues.
      Air Mauritius assure l’unique liaison intérieure à destination de l’île Rodrigues.

     

    • Réseau ferroviaire : inexistant à l’heure actuelle, mais il y a un projet de développement de réseau ferroviaire pour l’île de Maurice.

     

    • Réseau de transports urbains : les taxis sont présents dans la plupart des villes. Attention : Ils n’ont pas de compteur et il est par conséquent impératif de négocier le prix de la course avant de partir.
      Les bus circulent aussi dans la plupart des agglomérations de Maurice, pour des trajets bon marché (moins de 1€), et une bonne amplitude horaire (entre 5H et 20H environ). La conduite de la majorité des chauffeurs est assez sportive.

     

    • Réseau de cars/ bus entre villes : les villes de Maurice sont bien reliés entre elles par des bus et cars.
      Voir les horaires en cliquant ici.

     

    • Réseau maritime :  des bateaux effectuent des trajets entre Maurice et Rodrigues, environ 6 fois par mois, pour des allers simples entre 60 et 130€ selon le confort.
      De plus, possibilité de se déplacer sur l’île de Maurice par bateau, mais ce sont essentiellement des déplacements pensés pour les touristes.

  • Scolarité Maurice

    • Système scolaire local : la scolarisation est obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans, et ce, dans les deux langues officielles. Les crèches et les écoles maternelles privées sont payantes, mais l’éducation primaire et secondaire publique est gratuite. Les études publiques supérieures sont également gratuites depuis 1988. On retrouve, à Maurice, des écoles locales, des écoles françaises et des écoles internationales. Le système scolaire mauricien est largement inspiré du régime anglo-saxon.
      Ainsi, dans la plus grande partie des collèges, privés ou publics, le système anglais est en vigueur et l’examen de fin du cycle secondaire (Higher School Certificate) est toujours certifié par l’Université de Cambridge.
      L’éducation de troisième cycle (tertiaire) est considérée aujourd’hui comme une étape de plus en plus essentielle. L’ile Maurice compte deux établissements universitaires publics, auxquels s’ajoutent plusieurs établissements d’enseignement supérieur, d’initiatives publique tant que privée.

     

    • Écoles françaises :

  • Santé et sécurité sociale Maurice

    • Qualité des structures hospitalières : insuffisante. Les professionnels sont bien formés, mais le manque de moyens, la qualité variable des services et le temps d’attente affectent le système public. Le secteur privé offre quant à lui une qualité de soins tout à fait correcte.
      Il est à noter que la Clinique Darné à Curepipe, ainsi que l’Hôpital Apollo Bramwell de Moka sont conventionnés avec la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), ce qui évite aux adhérents de la Caisse d’avancer les frais d’hospitalisation.
      Liste des médecins et hôpitaux recommandés par l’Ambassade de France à Maurice : cliquez ici.

     

    • Numéros d’urgence :

      • Urgences (police) : 999 ou 112

      • Police (quartier général) : +230 208 12 12

      • Pompiers : 995 ou 115

      • Samu : 114

      • Ambulance : 999

     

    • Système local de sécurité sociale : le système mauricien gère les pensions de vieillesse et d’invalidité, les aides sociales, les allocations riz et farine et, sous condition, certains frais liés aux obsèques. Il ne couvre cependant pas le domaine de la santé, à l’acception d’appareils et de prothèses comme les lunettes, les appareils auditifs et les fauteuils roulants. Il vient en aide aux plus démunis, comme les personnes atteintes d’un handicap sévère, les personnes âgées, les enfants dont le père est incarcéré, les mères monoparentales, les travailleurs licenciés ou les habitants dans le plus grand besoin.

  • Liens avec la France Maurice

  • Emploi et logement Maurice

  • Cadre légal du travail

     

    • Salaire minimum : Le salaire minimum varie selon la branche dans laquelle exerce le travailleur, et selon l’ancienneté. Les salaires les plus bas tournent autour de 8000 roupies mauriciennes (200€).
      Un salaire minimum de 1115 euros a été fixé pour les expatriés. Le montant alloué variera selon plusieurs paramètres : la situation matrimoniale de l’expatrié, ses compétences et expériences préalables, ainsi que la nationalité de l’entreprise.

     

    • Durée légale du temps de travail : 40H/semaine, 8H/jour.

     

    • Informations complémentaires : 2 jours de repos hebdomadaires et 15 jours fériés payés par an. L’employeur a également l’obligation d’accorder 20 jours de congés annuels à ses employés, ainsi que 2 jours supplémentaires.

     

    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche.

     

     

    Logement

     

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : les prix varient selon l’emplacement et le standing du bien. Un logement standard peut coûter seulement 7000 roupies mauriciennes par mois (environ 175€). Vers les quartiers touristiques comme Grand Baie, le prix d’un appartement de 125 m² (piscine commune) pourra monter à 40 000 roupies mauriciennes par mois (environ 1000€). Dans les régions plus éloignées, comme Grand Gaube, une maison deux fois plus grande coûtera le même prix. Le prix d’une location non meublée sera inférieur d’un tiers par rapport à celui du même logement qui serait meublé.

     

    • Contrat de location : le bail d’une durée de 12 mois est renouvelable par tacite reconduction pour les logements meublés. Pour les locations non meublées, le bail peut durer jusqu’à 3 ans, et il est généralement renouvelable. Seul le locataire peut rompre le bail, sous réserve d’un préavis de 3 mois. Le loyer doit généralement être payé avec un ou deux mois d’avance.

     

    • Sites utiles :
  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu