NOUVELLE-ZELANDE

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transports et communication NZ

    • Qualité du réseau mobile : excellente, sauf dans certaines zones isolées, notamment sur l’île du Sud.
      excellente, sauf dans certaines zones isolées, notamment sur l’île du Sud. Les fournisseurs de téléphonie mobile tels que 2 Degrees Mobile, Telecom NZ ou encore Call Plus Mobile proposent deux types de service : contractuel et prépayé. En raison des nombreux fournisseurs, les tarifs pratiqués sont compétitifs. Attention : si vous achetez un téléphone auprès de la compagnie Telecom NZ, vous ne pourrez pas l’utiliser par la suite avec d’autres cartes sim (car la compagnie utilise un réseau CDMA au lieu de GSM).
    • Qualité réseau internet : bonne. De plus en plus de fournisseurs d’accès à internet sont présents sur le marché tels que Telecom NZ, Vodafone, Orcon et Slingshot. Ils proposent différent types de forfaits en fonction des besoins des clients mais les abonnements sont rarement illimités. La plupart se basent sur le nombre de gigabytes utilisés chaque mois.
    • Validité du permis français/international : Le permis de conduire français accompagné d’une traduction certifiée conforme ou du permis international est valable un an. A l’expiration de ce délai, il est nécessaire d’obtenir le permis local. Les procédures à suivre sont expliquées sur la page dédiée de la NZ Transport Agency. En tant que détenteur d’un permis français vous n’aurez pas besoin de passer les tests théorique et pratique.
    • Réseau routier : L’infrastructure routière est satisfaisante, mais les autoroutes sont peu nombreuses. L’étroitesse de certaines routes et le relief escarpé du pays peuvent parfois rendre la conduite délicate. La route reste néanmoins le moyen de transport le plus pratique pour se déplacer dans le pays avec l’avion. Attention, la conduite se fait à gauche. Les limitations de vitesse ont été fixées à 100 km/h sur les routes principales, à 70 km/h près des agglomérations et à 50 km/h en ville.
    • Réseau aérien : L’avion représente le moyen de transport le plus rapide et le plus pratique pour les déplacements à l’intérieur du pays, compte tenu des distances importantes entre le nord et le sud (2200 km). Les principales compagnies aériennes sont Air New Zealand, Qantas et JetStar (compagnie low-cost).Les aéroports principaux du pays sont :
      • Auckland Airport : il est l’aéroport le plus fréquenté de Nouvelle-Zélande et il sert de plateforme à la compagnie Air New Zealand.L’aéroport est connecté à 2 routes nationales : State Highway 20a qui permet l’accès au centre d’Auckland, la banlieue est et nord et le Northland, et la State Highway 20b qui permet de rejoindre le sud et l’est d’Auckland et le reste de l’île du Nord. Le trajet entre l’aéroport et le centre ville est d’environ 45min en trafic normal.Plusieurs bus desservent l’aéroport :
        • L’Airbus Express relie l’aéroport à Auckland via 2 trajets (l’un par Mt Eden Road et l’autre pas Dominion Road) ce qui rend l’accès facile à de nombreux quartiers de la ville. Le service fonctionne 24/24h 7/7j et met entre 45min et 1h entre ces 2 terminus. Pour trouver l’arrêt le plus proche vous pouvez consulter le site Skybus sur lequel vous pouvez également acheter vos tickets en avance. L’aller simple coûte environ 16$
        • Le bus 380 Airporter opère entre Onehunga, l’aéroport et Manakau City via la gare de Papatoetoe. Le trajet entre l’aéroport est Papatoetoe est d’environ 25 minutes et le tarif est de 5$. A la gare vous pourrez prendre les trains régionaux pour vous rendre dans d’autres villes du pays.
    • L’aéroport international de Christchurch est situé à 12km du centre ville de Christchurch.
      • Le bus 29 de la compagnie de bus de la ville, metro, dessert l’aéroport. Trouvez votre itinéraire sur le site de Metro.
      • Le bus airport Hopper relie gratuitement l’aéroport au campus en 10 min. Le trajet est gratuit.
    •                   L’aéroport de Wellington est le troisième aéroport du pays.
      Le bus Airport Flyer est un service de bus express qui relie l’aéroport à la Hutt Valley via le centre de Wellington.
    • Réseau ferroviaire :Peu développé et peu rapide, il relie Wellington à Auckland et Christchurch à Greymouth.  La seule compagnie de chemin de fer pour le transport de passagers est KiwiRail, principalement consacrée au tourisme. Les villes d’Auckland et de Wellington possèdent un réseau de transport en commun. A Auckland c’est la compagnie Transdev qui gère le réseau, et Tranzmetro pour Wellington.
    • Réseau de bus : Les deux îles sont desservies par de nombreuses compagnies de bus. Les deux principales sont InterCity et Nakedbus. Des ferries permettent de relier les deux îles. Se renseigner auprès de Bluebridge et Interislander.

  • Scolarité NZ

    • Système scolaire local : L’école est obligatoire de 6 à 16 ans. Il existe des écoles publiques (qui réclament tout de même une contribution financière des parents), des écoles semi-privées et des écoles privées. Toutes doivent cependant respecter certaines normes car le programme d’études est décidé au niveau national. L’année scolaire, divisée en quatre trimestres d’environ dix semaines, commence début février. Les grandes vacances d’été s’étendent de mi-décembre à fin janvier.
    • Ecoles françaises : Il n’existe pas d’école française en Nouvelle-Zélande.
    • Associations subventionnées par le dispositif FLAM : A Auckland, deux écoles offrent des programmes d’enseignement bilingue aux niveaux maternel et élémentaire (Richmond Road School et Birkdale North Primary School). Ces sections sont gérées par l’association de parents FRENZ. Dans le reste du pays, et pour les niveaux supérieurs, les enfants doivent être scolarisés dans les écoles néo-zélandaises et suivre les cours en anglais. Ils peuvent préparer les épreuves du brevet des collèges ou du baccalauréat à distance mais doivent les passer en Australie ou en Nouvelle-Calédonie. Les rapports d’inspection de chaque établissement sont accessibles sur le site du ministère de l’éducation. La plupart dispose également de leur propre site Internet, qui permet notamment de s’informer sur les frais de scolarité, très variables (de 2 000 à 15 000 NZD) d’un endroit à l’autre et plus élevés pour les étrangers. Ceux-ci peuvent généralement bénéficier de cours intensifs d’anglais à leur arrivée.

     

  • Santé et sécurité sociale NZ

    • Numéros d’urgence :  111 (police, pompiers et ambulances)
    • Système local de sécurité sociale : Pour bénéficier de la protection sociale néo-zélandaise, il faut détenir un permis de résidence ou un visa de travail de plus de deux ans. Les participants au programme « Foreign Language Teaching Assistantship Scheme » peuvent également en bénéficier. Il est tout de même conseillé de souscrire également à une assurance privée. Les personnes relevant d’un autre statut ne pouvant bénéficier ni du régime local ni du régime français (au-delà de cinq mois en dehors du territoire français) doivent adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) ou souscrire à une assurance internationale privée.
  • Liens avec la France – NZ 2

  • Travail et logement NZ

  • Emploi

    Marché du travail

    Le marché du travail est dynamique, notamment dans le secteur du tertiaire. Le gouvernement identifie les besoins professionnels urgents dans le pays et diffuse une liste chaque année sur le site du Visa Bureau.
    Certains secteurs professionnels ne reconnaissent pas les équivalences de diplôme comme les professions médicales par exemple. Veillez à vous renseigner sur l’homologation des diplômes étrangers auprès de la New Zealand Qualifications Authority (NZQA).

    Si vous détenez un PVT (permis vacances travail) vous pouvez travailler pour autant d’employeurs que vous le souhaitez sans limitation de temps tant que votre visa est valide. Vous ne pouvez cependant par occuper un poste permanent avec ce visa.

    Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : Le salaire minimum est de 13,75 NZ$ par heure (8,98€ en février 2015), 110 NZ$ pour une journée de huit heures (71,85€) et 550 NZ$ pour une semaine de 40h (359,26€).
    • Durée légale du temps de travail :  40h/semaine
    • Infos complémentaires : La durée de la période d’essai est fixée contractuellement entre l’employeur et l’employé. Il n’existe pas de préavis en cas de rupture de contrat sauf si prévu contractuellement. Concernant les congés payés, le minimum légal est de quatre semaines par an. Enfin, l’âge de la retraite est fixé à 65 ans, mais un employé ne peut pas être forcé de prendre sa retraite. Il n’est pas non plus obligé de cotiser socialement et peut s’adresser au fond de pension qu’il souhaite. Les grandes compagnies prévoient souvent dans leur offre d’emploi des “packages sociaux”.
    • Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche

     

    Logement

    • Prix loyer moyen grandes villes : En moyenne, un studio coûte entre 70 et 130€ par semaine et un trois-pièces entre 230 et 330€ (charges non comprises). La colocation est très répandue dans le pays.
    • Contrat de location : Le loyer est payé à la semaine. La caution représente environ deux à quatre semaines de loyer. Attention, le locataire doit s’acquitter des charges, or le chauffage est souvent onéreux en raison de la mauvaise isolation.
      Deux types de location existent :

      • Periodic tenancy: la durée n’est pas spécifiée et la location se poursuit tant que le propriétaire ou le locataire ne mette fin au contrat. Le locataire dispose d’un préavis de 21 jours pour quitter son logement et le propriétaire doit respecter un préavis de 90 jours s’il souhaite mettre un terme au contrat (42 jours en cas de vente ou de reprise par la famille).
      • Fixed term tenancy: la location se termine à la date spécifiée dans le contrat.

      Une caution représentant 2 à 4 semaines de loyer est généralement demandée par le propriétaire.
      Pour plus d’informations sur la location, le ministre du logement a mis en place un site dédié.

  • 1 Comment

    • nzs.info Posted at 12 février 2016 at 23 h 04 min Reply

      Pour vos projets d’immigrations
      Philippe et Ariane Meneut sont des agents d’immigration agrees par le gouvernement Neo-Zelandais.
      Avec un taux de reussite de 100%.
      Leur entreprise http://www.nouvellezelandeservices.com s’occupe de votre projet de A a Z
      Immigration
      Education
      Installation
      Logement,
      Assurance
      Change de money
      Acceuil
      Working Holydays Visa
      Une seule adresse info@nzservices.co.nz
      Et ils parlent francais!!!
      A bientot au pay des Kiwis et des All Black

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu