LES INFORMATIONS PRATIQUES

Suède – transport et communication

    • Qualité du réseau mobile : excellente
    • Qualité réseau internet : excellente
    • Validité des permis de conduire français et international : oui. Le permis de conduire français est reconnu dans les pays de l’Union européenne. Attention cependant, les certificats provisoires (“feuille jaune”, etc) ne sont pas reconnus à l’étranger.
    • Réseau routier : L’état des routes en Suède est excellent, même en hiver. Les routes sont presque toujours praticables, car fréquemment dégagées par les chasse-neige. De plus, le sablage est généralisé dans les agglomérations. Du 1er novembre au 30 avril, tous les véhicules doivent être équipés de pneus-neige. De plus, les feux de croisement doivent être allumés de jour comme de nuit.
    • Réseau aérien : Le plus grand aéroport de Suède est l’aéroport d’Arlanda à Stockholm. Le pays est très bien desservi par la compagnie SAS (Scandinavian Airlines) à des tarifs intéressants notamment pour les moins de 26 ans qui bénéficient de réductions.
    • Réseau ferroviaire : Le réseau ferroviaire est étendu et moderne. Il relie les grandes villes du pays.
    • Réseau de transports urbainsLa ville de Stockholm est la seule de Suède à disposer d’un métro. Elle met également à disposition de ses usagers un tramway, de même que les villes de Göteborg et Norrköping.
    • Réseau de bus : Moins pratiques que le train, les bus, de bon confort, desservent cependant toutes les localités (au prix de quelques correspondances), même les plus reculées. La compagnie principale s’appelle Swebus. Elle dessert plus de 150 destinations dans le pays, en passant par toutes les grandes villes plus certaines villes de Norvège, du Danemark et d’Allemagne. Les billets s’achètent directement dans le car.
  • Suède – scolarité

    • Système scolaire local : Le système suédois est assez particulier, en ce sens qu’il offre un tronc commun à tous les élèves jusqu’à l’âge de 16 ans et une spécialisation assez poussée à partir du secondaire. A leur entrée au ‘Gymnasium’, les élèves choisissent une filière parmi les 23 proposées. Il n’existe en théorie aucune hiérarchie entre les différentes filières.
      Seconde particularité : il n’y a pas d’examen final à la sortie du ‘Gymnasium’. Les élèves obtiennent un diplôme, sur la base du travail effectué pendant les deux dernières années de scolarité.
      Les élèves ne sont pas notés avant l’âge de 14 ans, et ils n’obtiennent de notes dans une matière qu’après avoir suivi un minimum de 60 heures de cours dans ladite matière.
    • Ecoles françaises :
    • Associations subventionnées par le dispositif FLAM :
      • STOCKHOLM : l’école buissonnière permet aux enfants bilingues intégrant le système scolaire suédois de continuer à progresser en français, à l’oral et à l’écrit, ainsi que de découvrir la culture des pays francophones à travers différents ateliers…
      • UPPSALA : l’Alliance des familles d’Uppsala, au sein de l’Alliance française d’Uppsal, propose aux enfants francophones de découvrir le patrimoine culturel de la France et d’autres pays francophones.
  • Santé et sécurité sociale – SUEDE

    • Qualité des structures hospitalières : les structures de santé en Suède sont d’excellente qualité, le tarif des soins, notamment dentaires, peuvent toutefois être élevés.

      Vous pouvez consulter la liste des médecins français ou francophones conseillés par le ministère des Affaires étrangères.

    • Numéros d’urgence : 112
    • Système local de sécurité sociale : Toute personne travaillent en Suède est assujettie à l’assurance sociale obligatoire. Certains risques sont couverts au titre de la résidence, d’autres au titre d’une activité professionnelle.

      Le régime suédois de protection sociale couvre contre tous les risques. Les assurances sociales sont financées par la fiscalité et les contributions obligatoires, dont l’employeur paye la plus grande part. Vos contributions comprennent le droit à l’assurance santé (ce qui recouvre entre autres les allocations maladie et le remboursement partiel des médicaments), les pensions (dès l’âge de 65 ans), l’assurance invalidité, les paiements partiels pour l’éducation (par exemple en cas de formation ultérieure), les allocations de logement et les allocations spéciales pour les familles avec enfants ou pour les personnes handicapées.

      L’inscription n’est pas automatique, toute personne âgée de plus de 16 ans est tenue de s’assurer. Cette obligation vaut pour les salariés comme pour les indépendants. Vous devez vous inscrire personnellement auprès du bureau des assurances local en présentant le montant de votre salaire et l’adresse de votre lieu de travail. L’assurance nationale fait fonctionner 25 bureaux centraux et quelque 400 bureaux locaux.

      Plus d’informations sur le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (CLEISS) : la sécurité sociale locale en Suède.

  • La France en Suède

  • Suede – emploi et logement

  • Cadre légal du travail

    • Durée légale du temps de travail : En Suède, la durée normale du travail est de 40 heures par semaine. Les horaires flexibles sont très courants. Les heures supplémentaires sont limitées à 48 heures pour une période de quatre semaines ou à 50 heures pour une période d’un mois. Le nombre total d’heures supplémentaires par an ne peut dépasser 200 heures.
    • Salaire minimum : Il n’existe aucun salaire minimum légal, mais nombre de conventions collectives en fixent un. Il s’appelle souvent «ingångslön» (traitement initial) ou «grundlön» (salaire de base).
    • Infos complémentaires :  Un contrat de travail peut être à durée indéterminée ou déterminée. Dans ce dernier cas, il peut s’agir d’un remplacement ou d’un projet spécifique. L’attestation d’embauche doit mentionner de quel type de contrat il s’agit. Comme en France, un contrat de travail à durée indéterminée ne peut être résilié par l’employeur que pour un motif sérieux ou en cas de pénurie de travail.
      La période d’essai est d’une durée maximale de 6 mois. Un contrat de travail à l’essai non résilié se transforme automatiquement en CDI.
      L’employeur est tenu de prélever l’impôt sur le revenu à la source. Cet impôt inclut toutes les cotisations sociales, mais pas la cotisation pour l’assurance-chômage. L’employé a le droit de recevoir un relevé détaillé du salaire et des prélèvements effectués.
    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche

     

    Logement

    • Prix loyer moyen grandes villes : Les tarifs sont réglementés pour les locations, et relativement élevés, même comparé à Paris. Un studio au centre de Stockholm peut se louer entre 800 et 1400 euros.
      Les prix de vente à Stockholm sont comparables à ceux de Paris.
    • Contrat de location : Se loger en Suède peut se révéler être un parcours du combattant notamment dans les grandes villes (Uppsala, Malmö, Göteborg et évidemment Stockholm). Les suédois eux-mêmes doivent patienter parfois jusqu’à 20 ans sur des listes d’attente afin d’obtenir des contrats de location en centre-ville. Si les contrats de location (förstahandskontrakt) sont très durs à trouver, les sous-locations (andrahandskontrakt) d’appartement ou de chambre sont en revanche très courantes.
      Attention beaucoup de fausses annonces tournent sur internet.
  • Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu