LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transports et communications Tunisie

    • Qualité du réseau mobile : bonne. Plus de 80% de la population a accès à la téléphonie mobile. Les principales fournisseurs d’accès de téléphonie mobile sont Ooredoo Tunisie,  Tunisie Telecom et Orange Tunisie.
      Une copie du passeport est nécessaire pour obtenir carte SIM et communications prépayées.

     

    • Qualité réseau internet : bonne. La Tunisie est un des pays d’Afrique où internet est le mieux développé : environ 5,4 millions de Tunisiens utilisent régulièrement internet. De nombreux fournisseurs d’accès à internet proposent leurs services : Ooredoo Tunisie, Tunisie Telecom, Orange Tunisie, ou encore HexaByte et GlobalNet.

     

    • Validité des permis de conduire français et international : le permis de conduire français est valable en Tunisie pour un séjour n’excédant pas un an. Au-delà de cette période, il devra être échangé avec un permis de conduire tunisien.
      Le permis de conduire international est délivré gratuitement en préfecture ou sous-préfecture aux personnes domiciliées en France, il s’agit d’une « traduction » du permis français, valable trois ans. Il est indispensable de conserver à tout moment le permis de conduire français sur soi, car sans ce document officiel, le permis international n’a aucune valeur.
      Les personnes souhaitant s’installer en Tunisie devront obligatoirement contracter une assurance locale pour leur véhicule au-delà de trois mois de séjour.
      Plus d’informations sur la page dédiée du consulat de France en Tunisie.

     

    • Réseau routier : dans le Nord, le réseau est assez dense, les routes sont goudronnées et bonnes.
      Dans le Sud, même s’il existe encore de nombreuses pistes, les routes goudronnées gagnent du terrain ; on peut rejoindre les principales villes. Sur les routes secondaires et les pistes, il faut se méfier des nids-de-poule.
      Attention, dans l’extrémité sud du pays, certains secteurs à proximité des frontières libyenne et algérienne sont des zones militaires et/ou déconseillées par le ministère des Affaires étrangères en raison de l’instabilité de la situation avec les pays limitrophes ; toute circulation nécessite une autorisation préalable délivrée par les autorités tunisiennes.
      Une route transafricaine traverse la Tunisie en passant par Tunis : la TAH1 sur un axe est-ouest qui relie le Caire (Egypte) à Dakar (Sénégal) sur 8636 km.
      Il y a 357 km d’autoroutes payantes dans le pays, qui relient Tunis aux principales villes du pays :
      – Tunis-Sfax sur 239 km ;
      – Tunis-Oued Zarga sur 67 km ;
      – Tunis-Bizerte sur 51 km.

     

    • Réseau aérien : bon. La principale porte d’entrée du pays est l’aéroport international de Tunis-Carthage (pas de site officiel, comme pour les autres aéroports, mais voir le site de l’office de l’aviation civile et des aéroports). Il est situé à 8 km au nord-est du centre-ville de Tunis. Plusieurs taxis et navettes assurent la liaison entre Tunis et l’aéroport, pour un trajet de moins de 30 min.
      Il existe aussi plusieurs autres plus petits aéroports internationaux : Djerba, Gafsa, Sfax, Gabès, Tozeur et Monastir.
      En plus de vols internes vers les aéroports cités précédemment, quelques aéroports domestiques existent, comme celui de El Borma.
      La compagnie nationale Tunisair a une bonne réputation et permet d’effectuer la plupart des vols internes.

     

    • Réseau ferroviaire : bon pour la moitié nord du pays, le sud n’étant pas déservi. Le réseau ferroviaire compte environ 2 000 km de voies, avec des gares dans des grandes villes comme Tunis, Sousse ou Bizerte. Il existe plusieurs types de trains, l’autorail (confortable et rapide), les DC (climatisés), les AEX (express) et les omnibus. Plus de renseignements auprès de la compagnie nationale ferroviaire tunisienne en cliquant ici.

     

    • Réseau de transports urbains : assez développé, notamment à Tunis, qui dispose d’un important réseau de bus et même d’un « métro léger » (mix entre le tramway et le métro souterrain, il s’agit d’un des 3 seuls métros d’Afrique, avec celui du Caire et d’Alger). Pour consulter les lignes et horaires du réseau de bus et métro de Tunis, cliquez ici.
      Il existe aussi bien évidemment de nombreux taxis, de couleur jaune et équipé d’un compteur (pensez à exiger sa mise en marche). Le tarif officiel des taxis de ville est de 0,8 dinar/km (environ 0,50 €), plus une prise en charge de 0,50 dinar pour tout trajet.

     

    • Réseau de cars : la Société nationale de transport SNTRI dispose de cars qui desservent les villes et même les villages les plus reculés du pays. De plus, il existe une dizaine de sociétés de transport régional (SRT BizerteSRTG NabeulSRT Le KefJendouba, etc.) et la nouvelle compagnie semi-privée STCI, aux tarifs légèrement plus élevés que ceux des compagnies nationales. Les prix sont un peu moins élevés que ceux du train.
      La plupart des cars sont confortables et climatisés.

     

    • Réseau maritime : la côte et l’île de Djerba sont bien desservies par les compagnies de transport maritime. Il est même possible de se rendre en Tunisie par bateau, depuis Marseille, où il existe des lignes régulières (plus d’informations en cliquant ici).
  • Scolarité Tunisie

    • Système scolaire local : une loi tunisienne rend obligatoire pour les écoliers de six à seize ans d’arriver à un niveau d’éducation minimum.
      L’école publique est gratuite.
      Même le système universitaire est pratiquement gratuit.

     

  • Santé et sécurité sociale Tunisie

    • Qualité des structures hospitalières : correct, parmi les meilleurs indicatifs de santé de l’Afrique. Il n’existe pas d’hôpitaux internationaux, mais des cliniques privés existent où des étrangers peuvent y être admis dans différentes spécialités. Certaines de ces cliniques sont conventionnées avec la Caisse des Français de l’étranger (CFE), comme par exemple la polyclinique Taoufik de Tunis (pour une liste plus complète des cliniques conventionnées avec la CFE donnée par l’Ambassade de France à Tunis, cliquez ici). Il existe même des hôpitaux rattachés à des centres universitaires dans la capitale. De plus, le réseau des pharmacies à travers le pays est bien développé.

     

    • Numéros d’urgence :
      Police secours : 197 (numéro unique).
      Protection civile Tunis : 198 (numéro unique).
      SAMU : 190
      SOS Médecins : +216.71.744.215.
      SOS Ambulances : +216.71.725.555 ou +216.71.599.900
      Urgence Le Secours : +216.71.351.500
      Clinique El Manar : +216.71.885.000.
      Polyclinique La Marsa : +216.71.749.000.
      Clinique Saint Augustin : +216.71.783.033.
      Ambulances médicalisées : +216.71.780.000 ou +216.71.781.000.

     

    • Système local de sécurité sociale : la protection sociale tunisienne couvre les travailleurs salariés contre l’ensemble des risques y compris le chômage (plus d’informations sur le site Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale, CLEISS, en cliquant ici).
      Elle couvre aussi les travailleurs indépendants contre les risques maladie-maternité et vieillesse (plus d’informations sur le site du CLEISS en cliquant ici).
      Par mesure de prudence, il est recommandé d’adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).
  • Liens avec la France Tunisie

  • Emploi et logement Tunisie

  • Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : pour 40H/semaine, le salaire minimum est de 274 TND (environ 119 euros).

     

    • Durée légale du temps de travail : 40 ou 48H selon le régime déterminé.

     

    • Informations complémentaires : le travailleur étranger est tenu d’être muni d’un contrat de travail préalablement visé par le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi et d’une carte de séjour.
      La période d’essai varie entre 6 et 12 mois.
      9 jours fériés sont chômés et payés. Le congé annuel varie de 12 à 30 jours par an.

     

    • Jour chômé hebdomadaire : samedi après-midi et dimanche.

     

     

    Logement

    • Prix moyen du loyer dans une grande ville : pour un studio dans un quartier résidentiel de Tunisie, compter environ 500 TND (environ 218 euros), pour un trois pièces 900 TND (environ 392 euros) et pour un cinq pièces 1300 TND (environ 566 euros).

     

    • Contrat de location : le bail est annuel. En général, le préavis est de 3 mois.
      Le paiement du loyer peut se négocier avec le propriétaire pour être annuel, semestriel, ou mensuel.
      Le montant de la caution aussi peut être négocié : habituellement, il est d’un mois de loyer pour un logement vide et deux mois de loyer pour un logement meublé.

     

  • 2 Comments

    • Joset Posted at 13 février 2016 at 10 h 13 min Reply

      Super votre initiative de créer un site pour les Français de l’étranger. Moi-même, je suis venu début 2013 en Tunisie, précisément à 110 kilomètres de la capitale, dans la ville de Béja. Ce governorat est agricole, mais avec tous les services, hôpitaux, clinique privée, boutiques, commerces divers, ainsi que trois grandes surfaces commerciales. Bientôt une autoroute va relier la ville à Tunis. Une ligne de chemin de fer existe également. Actuellement, j’étudie un projet, pour faire venir des gens de la France, principalement pour la retraite. La sécurité à Béja est très bonne, vu la présence d’une importante caserne militaire. Voilà ma nouvelle vie, hors de l’Europe de Bruxelles.

      • FrenchPlanete
        FrenchPlanete Posted at 15 février 2016 at 13 h 36 min Reply

        Merci pour votre message. N’hésitez pas à ajouter vos bonnes adresses pour Béja sur French Planète !

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu