VIETNAM

LES INFORMATIONS PRATIQUES

Transports et communication Vietnam

    • Qualité du réseau mobile : très bonne dans les grandes villes, médiocre dans les zones rurales.
      La téléphonie mobile gagne du terrain dans le pays et les opérateurs de téléphonie mobile sont de plus en plus nombreux tel que Viettel Mobile, Vietnam Mobile, Mobi Phone, Vinaphone et Gmobile. Ils proposent des forfaits avantageux en fonction de vos besoins. Si vous ne souhaitez pas d’abonnement vous pouvez alimenter votre carte sim grâce aux cartes prépayées.
    • Qualité réseau internet : très bonne dans les grandes villes, médiocre dans les zones rurales. Les grandes villes vietnamiennes sont connectées à Internet. Vous pourrez choisir entre une connexion à haut débit (forfaits) et à bas débit (facturé au temps d’utilisation). Les opérateurs tels que Netnam, VNPT, Viettel, Vinaphone, pourront vous proposer une offre correspondant à vos besoins et des offres illimitées à des tarifs intéressants.
      Si vous ne souhaitez pas vous abonner, vous pouvez utiliser des cartes internet prépayées qui ne nécessitent aucun enregistrement. Elles sont disponibles dans les grandes surfaces et dans les magasins d’électronique.
      Les restaurants et café sont nombreux à offrir une connexion wifi gratuite à leurs clients.
    • Validité du permis français/international : Depuis le 01/12/2014, les Français détenteurs d’un permis international sont autorisés à conduire au Vietnam. Le permis de conduire français n’est pas reconnus mais grâce à un accord bilatéral entre la France et le Vietnam, il est possible de transformer son permis de conduire français en permis de conduire vietnamien sans repasser d’examen en suivant la procédure expliquée sur la page dédiée du consulat.
    • Réseau routier : la qualité des routes n’est pas très bonne et peut même parfois s’avérer très mauvaise. D’une manière générale, les routes sont meilleures au Sud qu’au Nord même si les infrastructures routières sont peu à peu rénovées et s’améliorent. Les routes à 4 voies se développent et le réseau s’agrandit chaque année.Deux routes relient le Nord au Sud : la route n°1 qui longe la côte du Vietnam et la « piste Ho Chi Minh » une nouvelle route bitumée qui passe par les hauts plateaux.
      On ne roule jamais vite au Vietnam (limitation de vitesse, trafic intense, caractère montagneux des routes).
      Dans les villes, il est possible de prendre le cyclo-pousse (moyen de transport le plus lent mais le plus écologique), la moto-taxi (moyen de transport le plus rapide) ou le taxi (moyen de transport le plus fiable et le plus sûr mais pas le plus rapide en raison du trafic intense).
    • Réseau aérien : Le Vietnam dispose d’un bon réseau domestique mais les changements d’horaires et les annulations sont assez courants. La compagnie nationale Vietnam Airlines offre le réseau le plus complet.
      Les compagnies à bas prix Jetstar Airways, VietJetAir et Vasco proposent un nombre plus limité de destinations.
      Le Vietnam comptabilise 9 aéroports internationaux dont 4 seulement sont desservis par les vols internationaux actuellement. Les deux principaux aéroports sont :
      Ho Chi Minh Ville : L’aéroport international Tân Sơn Nhất qui est le plus grand aéroport du Vietnam.
      Pour rejoindre le centre ville, plusieurs types de taxis sont disponibles à l’aéroport : vous pouvez emprunter la queue de taxis normaux en sortant du terminal à gauche, le chauffeur mettra le compteur si vous lui demandez, la course jusqu’au centre ville coût environ 150,000 – 170,000 VND + 10,000 VND de surcharge pour l’aéroport.
      Les taxis de la compagnie Mai Linh taxi a un comptoir à l’intérieur du terminal juste après les douanes, vous pouvez y commander et prépayer un taxi, la course pour le centre ville coût 300,000 VND.
      Des comptoirs d’autres compagnies sont aussi présents dans l’aéroport.Hanoï : L’aéroport international de Nội Bài est le second aéroport du pays mais un projet d’agrandissement est en cours afin de lui permettre d’accueillir jusqu’à 50 millions de passagers avant 2020.
      Pour rejoindre le centre ville, vous pouvez prendre un taxi, le trajet dure une trentaine de minutes et coûte environ 320,000 VND (prix avec compteur).
      Deux lignes de bus rejoignent Hanoï, il s’agit de la ligne 7 en direction de la Kim Bus Station et la ligne 17 jusqu’à Long Bien Bus Station. Le trajet coûte 5,000 VND et dure environ 1h.
    • Réseau ferroviaire : les trains sont fiables de manière générale mais ils restent lents. Les trains « SE » sont les plus confortables et les plus rapides, les « TN » sont plus vétustes et lents. Il existe quatre classes principales : assis dur (hard seat), assis mou (soft seat), couchette (hard sleep), couchette molle (soft sleep). Il est possible de trouver des informations sur les horaires et les tarifs des trains sur les sites de Vietnam Railway, Vietnam train ou sur le site officiel des chemins de fer du Vietnam
    • Réseau de bus : les bus sont le moyen de transport le plus économique mais ils sont lents. Le réseau est dense surtout dans le sud du pays.  Les meilleures compagnies sont Mai Linh et Phuong Trang.
  • Scolarité Vietnam

    • Système scolaire local : l’éducation est obligatoire de 6 à 14 ans (Law on Universal Primary Education of 1991). Les écoles primaires sont obligatoirement publiques et gratuites.
  • Santé et Sécurité sociale Vietnam

    • Numéros d’urgence
      – Police : 113
      – Pompiers : 114
      – Ambulance : 115
    • Système local de sécurité sociale : l’adhésion au régime de sécurité sociale est obligatoire pour les contrats à durée déterminée de plus de trois mois et pour les contrats à durée indéterminée.
      L’assurance sociale ouvre le droit au versement d’une allocation pour les cinq cas suivants : maladie, maternité, accident du travail ou maladie professionnelle, retraite et décès.
      L’assurance santé permet la prise en charge des soins médicaux des salariés. Cependant, il est recommandé au travailleur expatrié de contracter une assurance maladie en France. Il deux types d’assurance maladie gérés par un seul Fonds (La Sécurité sociale du Vietnam, VSS) :
      – l’assurance maladie obligatoire : elle s’applique à tous les travailleurs vietnamiens et couvre 14 catégories d’assurés.
      – l’assurance maladie volontaire : elle s’applique à toutes les personnes désireuses d’y souscrire volontairement, par exemple les étrangers qui viennent au Vietnam pour affaires, pour études ou dans un but touristique, mais aussi les assurés du régime d’assurance maladie obligatoire qui souhaitent bénéficier de prestations d’un montant plus élevé.
      Il n’existe pas de prestations familiales au Vietnam.
  • Liens avec la France – Vietnam 2

  • Travail et logement Vietnam

  • Emploi

    Marché du travail 

    Pour obtenir un visa professionnel ou un visa d’affaires, vous devez avoir un partenaire professionnel dans le pays. C’est lui qui devra s’occuper des démarches pour obtenir votre visa grâce à vos informations personnelles et en précisant le but de votre séjour, la durée et le nombre d’entrées souhaitées. Une autorisation d’entrée est ensuite émise par les autorités vietnamiennes et vous pourrez alors vous rendre dans l’un des bureaux de la section consulaire du Vietnam en France muni des formulaires de demande, d’une copie de l’autorisation d’entrée et d’une photo d’identité.

    Si vous avez déjà trouvé un emploi au sein d’une entreprise au Vietnam avant votre départ, c’est l’entreprise elle-même qui devra se charger des formalités. Il devra également justifier que les qualifications et compétences requises pour le poste ne pas disponibles sur le marché local de l’emploi.
    Pour obtenir un permis de travail, vous devez impérativement être âgé de plus de 18 ans, être en bonne santé, avoir un casier judiciaire vierge et occuper un emploi qualifié au sein d’une entreprise.
    Le permis de travail a une durée maximale de 36 mois.

    Cadre légal du travail

    • Salaire minimum : variable entre 1,9 et 2,7 millions de VND/ mois (78 et 111 euros)
    • Durée légale du temps de travail : 48 heures/ semaine
    • Info complémentaire : les entreprises à capitaux étrangers ne peuvent recruter que 3 % de travailleurs étrangers sur la totalité de la main d’œuvre employée, avec un maximum de 50 salariés étrangers. Cependant ce seuil peut être étendu sur autorisation du Comité populaire de ville ou de province (décret n° 105 du 17 septembre 2003). L’emploi de personnels étrangers n’est justifié que pour des postes nécessitant des compétences techniques ou de gestion non disponibles localement.
    • Jour chômé hebdomadaire : samedi et dimanche

    Logement 

    • Prix loyer moyen grandes villes : la location d’un studio dans un quartier résidentiel coûte entre 500 et 850 euros/ mois à Ho Chi Minh Ville et entre 550 et 950 euros à Hanoi.  Les prix d’un trois pièces varient entre 1100 et 2000 euros/ mois selon que l’on est à Ho Chi Minh ou Hanoi.
    • Contrat de location : la durée du bail varie d’un à cinq ans. Il n’existe aucune règle en ce qui concerne l’avance payée au moment de l’emménagement. Le locataire peut être amené à régler six mois à l’avance.
  • 1 Comment

    • coforgb Posted at 20 janvier 2016 at 14 h 16 min Reply

      Globalement les informations données sur ce site, à propos du Vietnam sont fiables mais toujours provisoires. Le Vietnam évolue très vite, et il importe de toujours être vigilants sur les modifications de lois ou de règlements, pour rester à jour. En outre l’application stricto-senso de ces règles est variable selon les régions.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Site Menu