LES PAYS PARTENAIRES

De plus en plus de pays à travers le monde participent au PVT :

  •  L’Australie et la Nouvelle-Zélande proposent des visas de 12 mois, sans limite de quotas. Ils permettent de travailler 12 mois, dont maximum 6 mois consécutifs dans la même entreprise.
  •   Le Canada offre 6 750 visas de 12 mois, sans autre restriction dans la durée ou le secteur d’emploi, mais les places sont « chères » au regard du nombre de postulants.
  • Singapour a limité la durée du visa à 6 mois, mais s’adresse aux jeunes dès 17 ans.
  • Le Japon et la Corée accordent respectivement 1 500 et 2 000 visas de 12 mois ; l’unique restriction concerne certains emplois réglementés (ex : dans les boîtes de nuit, hôtesses, danseurs, etc.). En Corée les « Pvtistes » ne sont pas non plus autorisés à enseigner les langues.
  • L’Argentine et Hong Kong sont les pays avec les quotas les plus faibles, respectivement 500 et 200 par an.
  • Le Chili et la Colombie sont les nouvelles destinations ouvertes depuis novembre et décembre 2015. Le nombre de place est limité pour les Français avec seulement 200 visas distribués pour le Chili et 300 pour la Colombie.
  • Il existe également un accord avec la Russie qui propose des visas de 4 mois. Seuls 17 PVtistes sont partis dans le pays en 2014.

Un accord a été signé avec le Brésil en décembre 2013, mais il n’est pas encore entré en application. Un nouvel accord a été signé avec l’Uruguay en mars 2016, des précisions sur les conditions devraient être diffusées dans les mois à venir.
Enfin, des négociations sont en cours avec Taïwan et le Mexique.

Le Canada et l’Australie restent les destinations les plus populaires du programme bien que la Nouvelle-Zélande attire de plus en plus les jeunes « PVtistes ». Dès l’ouverture d’une session de candidatures pour les visas canadiens, des milliers de Français « se ruent » pour en obtenir un et les visas s’écoulent en quelques heures à peine. La procédure vient de changer et les visas ne sont plus délivrés aux plus rapides, mais la sélection se fait par tirage au sort. Les candidats doivent constituer un dossier et attendre d’être tirés au sort au cours des différents tours.

LES CONDITIONS POUR PRÉTENDRE AUX PVT

Chacun des pays participant au programme négocie bilatéralement avec la France des conditions particulières d’attribution et de séjour, mais certaines conditions sont toujours obligatoires pour prétendre à un visa vacances-travail :

  • ne jamais avoir bénéficié de ce programme dans le pays en question ;
  • être en possession d’un passeport français en cours de validité et ne pas être accompagné d’enfants à charge ;
  • être en possession de ressources financières suffisantes pour subvenir aux besoins du séjour (montant variable d’un pays à l’autre)
  • détenir un billet d’avion de retour (ou des ressources pour l’acheter) ;
  • justifier une assurance privée couvrant tous les risques liés à la maladie, l’hospitalisation, le rapatriement… pendant la durée du séjour.

Les démarches sont à effectuer en France, auprès du consulat du pays. Les visas sont attribués par ces institutions, sans possibilité de prolongation ni la possibilité de changer de statut pendant la durée du séjour.

Procédures pour chacune des destinations :

ASSURANCES

La souscription à une assurance voyage est un préalable généralement obligatoire au départ.

Celle-ci vous offrira une couverture sociale dans votre pays d’accueil en cas de maladie, d’hospitalisation, de rapatriement voire même, de responsabilité civile privée engagée. Les frais médicaux sont généralement très élevés à l’étranger, c’est pourquoi, même dans les pays où la couverture n’est pas exigée (Australie, Japon, Russie, Nouvelle-Zélande), l’ambassade française locale la recommande fortement.

D’autres pays tels que le Chili, l’Argentine, Taïwan ou la Corée du Sud exigent la preuve d’une assurance dans votre dossier de demande de visa.

Le Canada, tout en n’exigeant pas la preuve d’une assurance dans votre dossier de visa, opère quasi systématiquement cette vérification à votre arrivée dans le pays lors du passage des douanes.

Pour rappel, votre assurance doit couvrir la totalité de la durée de votre PVT, sous peine de devoir écourter celui-ci.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Menu