L’EXISTENCE D’UNE CONVENTION

Le stage doit s’inscrire dans une relation tripartite entre l’étudiant, son établissement d’enseignement et l’entreprise qui l’accueille. Cette relation se traduit traditionnellement par la signature d’une convention de stage. Des conventions types sont disponibles sur le site internet du ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la liste des établissements conventionnés est accessible notamment sur le site du ministère des Affaires étrangères. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre établissement.

Il convient de préciser que certains pays, hors de l’Union Européenne, proposent des stages en entreprise sans exiger de convention, comme les Etats-Unis (mais c’est aussi le cas de l’Irlande). Il est dès lors impératif de se renseigner sur les modalités spécifiques de chaque Etat avant son départ.

LA COUVERTURE MALADIE

  • Dans le cadre d’un stage hors de l’Union Européenne, la CPAM ne prend en charge que certains frais médicaux réputés urgents. Il convient donc avant son départ de souscrire un contrat d’assistance complémentaire. L’établissement d’enseignement doit informer le stagiaire sur les formalités à accomplir avant le départ.

LA SÉCURITÉ

Le site du ministère des Affaires étrangères met à disposition des fiches sur chaque pays qui vous informent, entre autres, sur la situation sécuritaire et sanitaire dans le pays et des précautions à prendre en conséquence.

Vous pouvez également consulter le bureau d’aide à l’insertion professionnelle des étudiants ou encore le bureau des anciens élèves de chaque établissement pour vous renseigner.

Enfin, l’établissement d’origine et l’entreprise d’accueil doivent informer, le cas échéant, le futur stagiaire de la nécessité de demander un visa pour la durée du séjour à l’étranger. Il existe différents types de visas en fonction de la raison de l’entrée dans le pays, comme c’est le cas au Canada (visa de tourisme, visa PVT, visa de stage, visa de travail). A contrario, actuellement, la Chine ne reconnaît pas le statut de stagiaire et bloque ce type de visa afin de limiter l’accueil des étrangers dans le pays. Laurent Fabius s’est rendu en Chine dernièrement afin d’élaborer conjointement un projet qui va permettre à 1000 étudiants français de venir effectuer un stage au sein de filiales chinoises d’entreprises françaises et, en retour, que la France accueille le même nombre d’étudiants chinois sur son territoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Site Menu